Marchés français ouverture 7 h 9 min

Un laboratoire britannique offre 4.000 euros pour se faire infecter au coronavirus

La course contre la montre continue pour la création d’un vaccin contre le coronavirus. Lundi 9 mars, plus de 111.000 cas de personnes contaminées et plus de 3.800 décès liés à ce virus étaient signalés dans le monde. Selon The Sunday Times et le Daily Star, hVivo, une compagnie qui possède le laboratoire Queen Mary BioEnterprises Innovation Center à Whitechapel, recherche des volontaires pour se faire injecter le virus afin de faire avancer la recherche pour un vaccin, moyennant une rémunération. Ces personnes recevront 3.500 livres, soit environ 4.000 euros, pour servir de "cobayes".

Ce sont au total 24 personnes qui sont recherchées pour se faire infecter par des souches communes, mais beaucoup moins graves du virus : elles provoqueraient notamment des symptômes respiratoires légers. Ces volontaires seront ensuite placés en quarantaine dans ce laboratoire de l’est de Londres durant deux semaines et ne pourront pas faire de l’exercice (pour ne pas fausser les résultats), ni avoir de contacts physiques avec d’autres personnes. Leur alimentation sera aussi restreinte et des prélèvements médicaux seront effectués régulièrement sur eux par du personnel qui portera des vêtements de protection adaptés.

>> Lire aussi - Coronavirus : 3 scénarios pour la croissance et comment investir en Bourse

Un an avant un vaccin utilisable à grande échelle ?

Il est possible de candidater sur internet pour ces tests. Il faut être âgé de plus de 18 ans et pouvoir offrir deux semaines de son temps dans les six prochains mois et être en bonne santé. Pour les personnes asthmatiques, la compagnie demande si elles utilisent régulièrement un inhalateur : si oui, elles peuvent candidater. Sur le formulaire, quelques questions sont posées : date de naissance, taille, poids, antécédents médicaux… Il est également demandé si le candidat dispose d’une carte d’identité britannique : même en cas de réponse négative, la candidature semble être prise en compte.

>> Lire aussi - Coronavirus : Ryanair, EasyJet

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le patron de Southwest Airlines réduit son salaire à cause du coronavirus
Cyril Hanouna accusé de plagiat pour “La Grande Darka”
Crash du 737 Max : les pilotes mal formés selon l’enquête éthiopienne
Doit-on continuer de laisser aux syndicats la gestion de la Sécu ?
Le Venezuela, dévasté par la crise, a perdu 5 millions d’habitants