La Bourse de Paris termine en baisse après la réunion de la BCE

Alors que la journée était marquée par la réunion mensuelle de la Banque centrale européenne (BCE), le CAC 40 a quitté le vert en fin de séance, pour finalement abandonner 0,39%, à 3.703,12 points.

Aujourd’hui, la Banque centrale européenne a décidé, à l’unanimité, de maintenir son principal taux d'intérêt inchangé, à 0,75%. Surtout, Mario Draghi a souhaité rassurer sur les perspectives de la zone euro, en indiquant que l’économie devrait « se reprendre graduellement » en 2013. Concernant le chômage, le patron de l’institution a néanmoins admis que « la politique monétaire ne peut pas y faire grand-chose ».

De son côté, la Banque d’Angleterre, qui tenait aussi sa réunion aujourd’hui, a gardé son taux de refinancement inchangé à 0,5% et son objectif d’achat d’obligations à 375 milliards de livres.

Sur le plan statistique, les exportations chinoises ont bondi de 14,1% en décembre, alors que les spécialistes tablaient sur une hausse de 4%.

Au chapitre des entreprises, le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto a chuté de 4,62%, sur des prises de bénéfice favorisées par des notes de courtiers. Veolia Environnement (-3,38%) et Bouygues (-2,45%) ont aussi subi des désengagements.

EADS a cédé 0,26%, malgré une nouvelle commande d’Airbus A320, pour un montant d’environ 1,9 milliard de dollars au prix catalogue.

A l’inverse, Alstom s’est envolée de 3,44%, alors que les commandes pour le conglomérat affluent de tous les continents ces derniers jours. En particulier, l’expertise du groupe dans les centrales hydroélectriques fait fureur dans les pays émergents.

STMicroelectronics a engrangé 2,08%, dans le sillage de l’envolée de Nokia, qui a annoncé des résultats meilleurs que prévu au quatrième trimestre.

Enfin, sur le SRD, Avanquest Software a décollé de 32,14%, après avoir été choisi par Technicolor pour l'accompagner dans son projet Qeo ecosystem, destiné à interconnecter ...

... Lire la suite sur capital.fr