La Bourse de Paris a fini en baisse, le moteur allemand au ralenti

La Bourse de Paris s’est repliée aujourd’hui, pénalisée par le retour des craintes sur l’écononomie en Europe, après la révision en baisse de la croissance allemande pour 2013. A la clôture, le CAC 40 a abandonné 0,29%, à 3.697,35 points.

Selon l’Office fédéral allemand de la statistique, le produit intérieur brut (PIB) a reculé de 0,5% au 4ème trimestre, portant la croissance économique du pays à seulement 0,7% en 2012, soit légèrement moins qu’attendu par les économistes (+0,8%). Cette croissance molle constitue un changement considérable pour le principal moteur de la zone euro, en comparaison de celle enregistrée en 2011 (+3%) et plus encore en 2010 (+4,2%).

Autre élement qui a pesé sur la tendance aujourd’hui : les discussions autour du relèvement du plafond d'endettement des Etats-Unis. Les investisseurs craignent de nouveaux désaccords entre les membres du Congrès, à l’image du « fiscal cliff » de l’année dernière.

Sur le marché parisien, PPR a terminé en tête du CAC 40 en progressant de 2,58%. Le groupe de luxe a annoncé l’acquisition de 51% de la maison de mode Christopher Kane et prévoit d'ouvrir une première boutique à Londres en 2014. Non loin, EDF a gagné 2,09%. L’électricien préparerait un plan d’économies de 1 milliard d’euros à l’horizon 2015, selon Le Figaro.

De son côté, Renault a pris 1,76%, alors qu’un porte parole du groupe a annoncé une réduction d’effectifs de 7.500 personnes d’ici à 2016 en France. Parmi les valeurs bancaires, seule Crédit agricole a terminé dans le vert (+1,28%). A l’inverse, BNP Paribas (-3,08%) et Société générale (-1,90%) ont subi des prises de bénéfices.

GDF Suez a cédé 0,84%. Le groupe a annoncé la cession de sa participation de 24,5% dans le gazier slovaque SPP pour environ 1,3 milliard d’euros, confirmant son objectif de de 11 milliards d’euros de cessions d’ici 2014.

Dès ce soir, les investisseurs pourront analyser le chiffre d’affaires ...

... Lire la suite sur capital.fr