La Bourse de Paris devrait monter avant l'emploi américain et la Fed

Calmement mais surement, la Bourse de Paris était encore attendue en hausse aujourd’hui, dans le sillage du nouveau pic annuel de la veille. Dans l’attente de la conférence de la Réserve fédérale américaine cet après-midi, les initiatives devraient rester relativement limitées. A 8h45, les contrats à terme sur le CAC 40 (livraison en février) anticipaient une progression de 0,11% à l’ouverture.

La veille, la Bourse de New York a fini sur une note positive. Le Dow Jones a pris 0,52% tandis que le Nasdaq a fini stable. Au Japon, le Nikkei a terminé sur une vive hausse de 2,28% ce mercredi, portant l’indice tokyoïte au dessus des 11 000 points. Un plus haut de clôture de près de trois ans.

Avant d’écouter les déclarations du président de la Fed, ce soir après la clôture, le marché surveillera les indices du climat des affaires dans la zone euro (11h) puis attendra les chiffres de l’enquête ADP sur l’emploi américain (14h15) et la première estimation du PIB américain du quatrième trimestre (14h15).

A Paris, les publications d’entreprises sont nombreuses. Ainsi, Ipsen a dévoilé ce matin une hausse de 5,1% de son chiffre d'affaires en 2012, à 1,22 milliard d'euros, tiré par la progression supérieure aux attentes de ses ventes de médecine de spécialité (+11,3%, contre 10% attendu). Ces dernières représentent désormais plus de 70% des ventes totales du groupe, contre 65% un an plus tôt.

Séché Environnement a publié un chiffre d'affaires de 441,9 millions d'euros en 2012, en progression de 4,2% par rapport à l'an passé. Le groupe indique que la mauvaise conjoncture industrielle ne permettra pas d'atteindre l'objectif de résultat opérationnel courant fixé autour de 11% du chiffre d'affaires, mais table plutôt sur 8 ou 9%.

Gameloft a vu son chiffre d'affaires augmenter de 27% en 2012 à 208,3 millions d'euros, après avoir déjà grimpé de 19% en 2011. L’éditeur de jeux vidéo parle ...

... Lire la suite sur capital.fr