La Bourse de Paris a clôturé dans le vert

Pourtant mal partie à cause de la révision à la baisse de la croissance mondiale en 2013, la Bourse de Paris a terminé en légère hausse dans un marché qui reste toutefois prudent. A la clôture, le CAC 40 a gagné 0,30%, à 3.708,49 points, sur un volume de transactions limité à 2,4 milliards d’euros.

Dès l’ouverture, la tendance a été pénalisée par le rapport de la Banque mondiale, selon laquelle la croissance mondiale sera de l'ordre de 2,4% en 2013, alors qu'elle prédisait en juin une progression de 3,0%. Hier déjà, le recul de 0,5% du PIB allemand au 4ème trimestre et la faible croissance du pays en 2012 (+0,7%) avait atténué l’optimisme des investisseurs.

Concernant le secteur automobile, les immatriculations dans l'Union européenne ont encore chuté de 8,2% en 2012, selon l'Association des constructeurs européens d'automobiles (Acea). Encore plus inquiétant, les ventes de véhicules ont dégringolé de 16,3% en décembre, leur quinzième mois de repli d'affilée. Le secteur a logiquement dérapé en Bourse. L’action Peugeot a chuté de 3,35% et Renault a cédé 1,86%.

Par ailleurs, Faurecia, filiale de Peugeot, est tombé de plus de 6,06%. L’équipementier a publié en avance une estimation de ses résultats annuels pour révéler un bénéfice net en chute de 62,3%, à 140 millions d'euros, et un bond de la dette à 1,8 milliard d'euros.

Les valeurs bancaires ont encore corrigé, à l’image de Société générale (-2,84%), Crédit agricole (-2,19%) et BNP Paribas (-0,05%). Pourtant aux Etats-Unis, Goldman Sachs a dépassé les attentes, avec un bénéfice quasiment triplé au 4ème trimestre à 2,8 milliards de dollars, tandis que la banque JP Morgan a publié un résultat net de 5,69 milliards de dollars, mais a indiqué que les autorités continuaient d’enquêter sur la lourde perte de trading subie l'an dernier.

De son côté, l’action Casino a terminé proche de l’équilibre (-0,36%), après la publication ...

... Lire la suite sur capital.fr