La bourse est fermée

L'aéroport de Nice mise sur le 100% électrique

Une première en France. L'aéroport de Nice-Côte d'Azur va se doter de navettes 100% électriques. Ces dernières permettront d'acheminer les passagers entre les différents parkings et les deux terminaux. Ces bus eCitaro de Mercedes seront mis en service dès le 28 novembre prochain. C'est le transporteur Transdev Alpes-Maritimes qui a été choisi par l'aéroport de Nice pour acheminer les passagers à bord de ces navettes. Au total, trois bus 100% électriques circuleront sept jours sur sept, de 4h30 à 0h30.

>> A lire aussi L'aéroport de Nice inaugure un système de reconnaissance faciale

Ces navettes auront une autonomie de 160 kilomètres soit environ 8 heures, ce qui permettra à deux bus de circuler simultanément et en continu. Jusqu'à 90 personnes pourront prendre place à bord de ces navettes longues de 12 mètres. À l'intérieur, 26 sièges en cuir seront à disposition des passagers qui seront entourés de vitres athermiques et d'un éclairage intérieur d'ambiance bleu "pour une atmosphère apaisante rappelant la proximité de la Méditerranée", souligne l'aéroport dans un communiqué. Quatre prises USB seront également mises à la disposition des voyageurs à l'intérieur des véhicules. Ces derniers diffuseront également un parfum d'ambiance à l'ouverture des portes.

>> A lire aussi Nice : la baisse des impôts est-elle financée sur le dos des habitants de la Métropole ?

Zéro émission de CO2 d’ici 2030

La Région Provence Alpes Côte d’Azur et la Métropole Nice Côte d’Azur ont toutes deux contribué à l'acquisition de cette flotte. Avec ces navettes 100% électriques, l'aéroport de Nice entend poursuivre ses efforts et son engagement à atteindre le seuil de zéro émission de CO2 d’ici 2030. "Après la mise en service en décembre 2018 de l’extension du réseau de tramway jusqu’aux terminaux, c’est une fierté de devenir le premier aéroport de France à proposer des navettes gratuites 100% électriques à nos passagers, leurs accompagnants et à nos collaborateurs. Cette innovation rejoint et renforce

(...) Cliquez ici pour voir la suite