La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 265,95
    -50,37 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    11 104,11
    -72,30 (-0,65 %)
     
  • Nikkei 225

    27 120,53
    +128,32 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    0,9882
    -0,0104 (-1,04 %)
     
  • HANG SENG

    18 087,97
    +1 008,46 (+5,90 %)
     
  • BTC-EUR

    20 397,07
    -39,59 (-0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    456,64
    -1,77 (-0,39 %)
     
  • S&P 500

    3 779,18
    -11,75 (-0,31 %)
     

L’urine, source de biosolutions avec Toopi Organics

Parlons urine. Même s’il nous concerne tous, le sujet reste grandement tabou alors que, pourtant, ce liquide universel et renouvelable contient une richesse à exploiter pour résoudre de nombreux défis environnementaux, comme l’explique Michael Roes, fondateur de Toopi Organics.

Michael Roes, fondateur et président de Toopi Organics. © Toopi Organics
Michael Roes, fondateur et président de Toopi Organics. © Toopi Organics

Quelle est votre solution ?

Michael Roes : Toopi Organics collecte, transforme et valorise l’urine humaine en biosolutions agricoles. L’urine est en effet riche de plus de 500 éléments, comme de l’azote, du phosphore, du potassium et des micronutriments mais aussi différents acides et facteurs de croissance qui procurent un véritable apport fertilisant aux sols et qui servent d’excellents milieux de culture universel pour développer les micro-organismes. Aujourd’hui testé et breveté, le procédé de Toopi Organics est une solution beaucoup plus écologique et moins onéreuse que les intrants chimiques actuellement utilisés dans l’agriculture.

 Le recyclage de l'urine pourrait aider à sauver le monde. © Toopi Organics
Le recyclage de l'urine pourrait aider à sauver le monde. © Toopi Organics

Un fertilisant à base d’urine pour limiter l’usage d’engrais ?

Pourquoi votre start-up va-t-elle changer le monde ?

Michael Roes : Notre innovation s’inscrit dans un modèle circulaire, local et reproductible. La collecte, comme la transformation, l’utilisation de l’urine sont situées dans un rayon de 150 km. Son processus de recyclage est économe en énergie, en ressources et ne produit aucun déchet. Il faut savoir que la gestion de l’urine est un problème mondial. Chaque année, 6.000 milliards de litres d’eau potable sont souillés en Europe par 200 milliards de litres d’urine, qui représente 50 à 80 % de la teneur en azote, phosphore et potassium pour seulement 1 % du volume total des eaux usées. Quand on sait que, d’un autre côté, plus de 18 millions de tonnes d’engrais minéraux sont utilisés en Europe chaque année en agriculture, issus de ressources non renouvelables et qui menacent la...

> Lire la suite sur Futura