Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 693,61
    -954,66 (-1,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 400,91
    -16,97 (-1,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

L’urgence climatique au cœur de la Cité des sciences dans une exposition permanente

Nora Durbecq / Sciences et Avenir

L’exposition "Urgence climatique" est à découvrir à la Cité des sciences et de l'industrie à partir du 16 mai 2023.

Records de chaleur, inondations, sécheresse... Comment parler de l’urgence climatique ? C’est un problème complexe, qui inquiète, mais qui nous concerne tous et qui nécessite d’agir dès maintenant. Ce sujet méritait donc bien sa place à la Cité des sciences où l’exposition "Urgence climatique" s’installe parmi les expositions permanentes pour les 10 années à venir : et il le fallait, parce que la science et la société ne s’envisagent plus sans prendre en compte les conséquences de l’activité humaine sur le monde qui nous entoure.

Depuis le 16 mai 2023, il est possible de découvrir cette nouvelle exposition qui s’étend sur un espace de pas moins de 2000 m2 (la plus grande exposition de la Cité) : sa structure graphique, boisée et colorée, est faite de matériaux issus de circuits courts et est conçue pour être réutilisée à la fin de l’exposition.

Faire prendre conscience sans culpabiliser

Une fresque qui présente un paysage en rouge et blanc, un nuage qui s’épaissit dangereusement à mesure que les villes, maisons, voitures, camions et avions apparaissent : telle est la façon dont commence l’exposition "Urgence climatique", qui nous rappelle d’abord une chose : le changement climatique est la conséquence des activités humaines. Mais à quel point sommes-nous, en tant qu’individu, responsables de la hausse des émissions des gaz à effet de serre ? Comment agir ? Pour le savoir, cet espace qui remplace l’exposition "des transports et des hommes" propose un parcours libre axé sur trois grandes thématiques : décarboner, anticiper et agir.

PUBLICITÉ

Même si l’engagement individuel ne vaut que pour 25% des émissions de gaz à effet de serre (GES), ce pourcentage n’est pas négligeable et doit inviter le citoyen occidental à repenser sa façon de consommer. Ainsi, le parcours "décarbonons" s’inscrit dans le cadre de l'Accord de Paris, signé en 2015 par 195 pays. Les Etats signataires sont encouragés à atteindre la neutralité carbone et à poursuivre les efforts pour limiter l’augmentation[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi