La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 895,68
    -156,82 (-0,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

L’université Paris-8 dénonce la circulation d’un e-mail « diffamatoire »

Ludovic MARIN / AFP

Fake off - Une « perquisition de Paris-8 par la brigade financière » aurait eu lieu le 14 novembre d’après une capture d’écran d’un e-mail qui circule sur les réseaux sociaux. Mais c’est faux

Sur Twitter, une capture d’écran d’un e-mail mettant en cause la présidence de l’université Paris-8, à Saint-Denis, a été partagée par Samuel Lafont, directeur de la stratégie numérique de Reconquête, le parti d’Eric Zemmour. Dans cet e-mail est rapportée une « perquisition de Paris-8 par plusieurs officiers de police judiciaire de la brigade financière », qui aurait été « diligentée par le Parquet national financier » (PNF) pour des « soupçons de détournement de fonds publics et de corruption » concernant des fonds européens attribués à la recherche.

Selon cet e-mail, un signalement aurait été effectué auprès de l’Office européen de lutte antifraude (Olaf), qui aurait ouvert une enquête au printemps « en raison d’usage frauduleux de financements ».

« Que se passe-t-il ? », « vous devez réagir », a demandé Samel Lafont à la direction de l’université. En réponse à ses tweets, le compte Twitter Paris-8 a indiqué être victime « de mails anonymes, mensongers et diffamatoires » et l’a prié de ne pas les relayer.

FAKE OFF

Contactée, l’université Paris-8 nous précise qu’une plainte a été déposée auprès de la police pour « diffamation envers particulier par parole, écrit, image ou au moyen (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Précarité étudiante : L’Etat débloque une enveloppe de 10 millions d’euros pour l’aide alimentaire
Rennes : « On n’a même plus honte de venir »… Des étudiants toujours plus nombreux à la distribution alimentaire
Orientation : Pourquoi le mentorat est présenté comme un « accompagnement vers la réussite »