La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 194,88
    -65,93 (-0,23 %)
     
  • Nasdaq

    10 837,38
    +34,46 (+0,32 %)
     
  • Nikkei 225

    26 571,87
    +140,32 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    0,9599
    -0,0013 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 915,00
    -204,38 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    438,33
    -20,81 (-4,53 %)
     
  • S&P 500

    3 653,38
    -1,66 (-0,05 %)
     

L’UE souhaite plafonner le prix du gaz russe et les revenus des producteurs d’énergie

© Reuters/Johanna Geron

« Ménages et entreprises sont confrontés à des prix astronomiques et à une énorme volatilité du marché », a estimé la présidente de la Commission européenne. Ursula von der Leyen a tenu une conférence de presse mercredi pour aborder l’explosion de la facture d’électricité , relaie l’AFP. Elle a affirmé que l’Union européenne (UE) souhaitait plafonner le prix du gaz russe et les revenus des producteurs d'électricité à base de nucléaire et de renouvelables, sans oublier de prélever une part des bénéfices des groupes gaziers et pétroliers. En effet, Ursula von der Leyen a estimé que certains producteurs d’électricité « réalisent des revenus massifs qui ne reflètent pas leurs coûts de production » qui sont « faibles ».

C’est pour cette raison que la présidente de la Commission a réclamé à ce que ces « bénéfices inattendus » soient redistribués aux ménages et aux entreprises « vulnérables ». Le but est également d’obtenir une « réduction intelligente de la demande », avec « un objectif obligatoire pour réduire la consommation d'électricité aux heures de pointe ».

Lire aussi - Électricité : pourquoi les prix flambent malgré l’ouverture à la concurrence

Ursula von der Leyen a aussi annoncé que la Commission allait proposer « une contribution de solidarité pour les entreprises de combustibles fossiles », puisque « toutes les sources d'énergie doivent contribuer à résoudre cette crise ». Une manœuvre qui pourrait favoriser l’investissement des sources d'énergies propres par les pays...


Lire la suite sur LeJDD