La bourse ferme dans 2 h 9 min
  • CAC 40

    6 296,16
    -62,58 (-0,98 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 676,32
    -32,07 (-0,86 %)
     
  • Dow Jones

    31 880,24
    +618,34 (+1,98 %)
     
  • EUR/USD

    1,0716
    +0,0019 (+0,18 %)
     
  • Gold future

    1 860,90
    +13,10 (+0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    27 333,17
    -1 311,76 (-4,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    654,00
    -20,88 (-3,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,98
    -0,31 (-0,28 %)
     
  • DAX

    14 048,20
    -127,20 (-0,90 %)
     
  • FTSE 100

    7 509,83
    -3,61 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 535,27
    +180,66 (+1,59 %)
     
  • S&P 500

    3 973,75
    +72,39 (+1,86 %)
     
  • Nikkei 225

    26 748,14
    -253,38 (-0,94 %)
     
  • HANG SENG

    20 112,10
    -357,96 (-1,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,2491
    -0,0097 (-0,77 %)
     

Vous l’avez peut-être loupé en 2021 : Tails of Iron ose le défi dans un habillage loufoque

·1 min de lecture

Sorti en 2021, Tails of Iron se présente sous les traits d’un héritier des Dark Souls, en version 2D. Si les premières heures sont un peu lourdes, on se prend vite d’affection pour ce monde rempli de rats menacés par des grenouilles.

Il était une fois un royaume où les rats règnent et subissent les assauts répétés des grenouilles. Amené à récupérer le trône, Redgi pensait vivre un jour de couronnement heureux, mais c’était sans compter une invasion de batraciens, qui, sous le commandement du vilain Greenwart, a laissé le château et les alentours sens dessus-dessous. Ce n’est pas la passation de pouvoir dont rêvait Redji, qui doit maintenant prendre les armes pour redorer le blason de son peuple au risque d’être fait… comme un rat.

Sorti en septembre 2021 sur Nintendo Switch, PC, PS4, PS5, Xbox Series et Xbox One (on s’attend à ce qu’il soit disponible tôt ou tard dans le Xbox Game Pass), Tails of Iron demande aux joueurs et aux joueuses de prendre part à « des combats brutaux, inspirés du genre Dark Souls, avec des esquives, des frappes défensives et des exécutions fatales ». Bref, le titre développé par Odd Bug Studio s’inscrit comme un héritier des jeux exigeants imaginés par le studio FromSoftware (qui se prépare à lancer le très attendu Elden Ring). Une envie de surfer sur la vague qui peut vite se transformer en épée de Damoclès si les qualités ne sont pas au rendez-vous.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles