Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 586,06
    +59,69 (+0,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,72
    -6,13 (-0,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Mexique : L’ouragan Otis a touché Acapulco et les premières images sont impressionnantes

X (ancien Twitter)

OURAGAN - Des bourrasques pas loin des 300 km/h et des pluies diluviennes. L’ouragan Otis qui menace Acapulco dans le sud-ouest du Mexique, a touché terre ce mercredi, avec à la clef de premières images impressionnantes, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de l’article. Otis a été relevé dans la nuit en catégorie 5 et est « potentiellement catastrophique », a prévenu mardi le Centre national des ouragans (NHC) américain, évoquant des vents à 270 km/heure.

La catégorie 5 est le niveau le plus élevé sur l’échelle de Saffir-Simpson, de quoi causer des « dégâts catastrophiques », a indiqué le NHC dans son dernier bulletin.

« Mettez-vous à l’abri, restez dans des endroits sûrs : loin des rivières, des ruisseaux, des ravins et soyez vigilants », a averti sur X (anciennement Twitter) le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador.

L’électricité a été coupée à titre préventif à Acapulco, où le port était plongé dans l’obscurité quand les vents puissants et les pluies intenses ont commencé à s’abattre sur la ville de 780.000 habitants.

PUBLICITÉ

Les hôtels sont remplis à 50% et les autorités locales ont préparé des places d’accueil dans les auberges. Acapulco se prépare à recevoir un afflux de touristes pour le pont de la Toussaint, une fête importante au Mexique.

La gouverneure Evelyn Salgado a insisté sur l’importance de la coordination entre les autorités et les forces armées pour « le bien-être des habitants et éviter les risques ».

La station balnéaire d’Acapulco avait été frappée le 9 octobre 1997 par l’ouragan Paulina, qui avait touché terre en catégorie 4. Paulina avait tué plus de 200 personnes, l’une des catastrophes naturelles les plus graves pour le Mexique hors tremblement de terre.

À voir également sur le HuffPost :

Après l’ouragan Tammy, la Guadeloupe en proie à des pluies diluviennes

Libye, Grèce, Espagne : les inondations donnent un terrible avant-goût du changement climatique