La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 431,04
    -69,64 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    11 537,69
    -69,93 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0589
    +0,0030 (+0,29 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • BTC-EUR

    19 579,62
    -590,93 (-2,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    451,91
    -9,89 (-2,14 %)
     
  • S&P 500

    3 900,93
    -10,81 (-0,28 %)
     

L’orque disparue de la Seine arrive au Muséum nationale d'Histoire naturelle

© Michael Nolan / Robert Harding RF / robertharding via AFP

L’histoire avait fait le tour des réseaux sociaux. Une orque , affaiblie et désorientée, avait été repérée nageant dans la Seine entre Rouen et Le Havre il y a un mois. Quelques jours avant sa mort, le 30 juin, il avait été question de l’euthanasier pour mettre fin à ses souffrances. Le Muséum national d’histoire naturelle de Paris a pris la décision de récupérer son squelette pour l’exposer, à partir de la mi-juillet, dans ses collections. Ces espaces ne sont visités que par des chercheurs qui se frottent les mains d’étudier de près, et dans un état impeccable, l’anatomie d’une orque.

Une minutieuse préparation du squelette qui va durer jusqu’à la mi-juillet

Les restes de cette espèce se perdent en effet régulièrement en mer, ou échouent sur des plages dans un état dégradé. Cette fois-ci, les ossements sont intacts. Ils sont, depuis le 3 juin, soigneusement nettoyés, avant d'être minutieusement numérotés, explique Christine Lefèvre, directrice des collections naturalistes du Muséum.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"L’orque nous est arrivée découpée en morceaux dans différents sacs poubelle et désormais, il faut réaliser les différentes étapes de préparation du squelette", détaille-t-elle. "Il faut donc faire bouillir les différents éléments anatomiques. Il faut ensuite retirer la chair qui reste attachée sur les os et dégraisser les ossements. Puis il y a un rinçage qui se fait à l'eau tiède avec un petit peu de carbonate de sodium et du produi...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles