La bourse ferme dans 7 h 29 min

L’or pourrait fuser à 2.000 dollars, si l’Histoire se répétait : le conseil Bourse du jour

L’or vient de connaître un rebond très important qui lui a permis d’effacer en deux jours toutes les pertes enregistrées depuis le début de la crise sanitaire en cours. “Ce rebond très marqué s’explique par la conjugaison de facteurs techniques et fondamentaux”, relève Benjamin Louvet, gérant matières premières chez OFI AM. D’abord, la baisse de l’or était liée aux besoins de liquidités des investisseurs pour faire face aux appels de marge sur les autres classes d’actifs. “Les actions et les obligations étant en forte baisse, il a fallu répondre aux appels de marge et, pour cela, liquider les positions les plus liquides. Il semble qu’à présent, ces liquidations arrivent à leur terme. Le dernier Commitment of traders publié ce week-end faisait état d’une forte réduction des positions ouvertes qui, même si elles restaient sur des niveaux historiquement élevés, n’étaient plus très loin du plancher constaté sur ces cinq dernières années”, rapporte l’expert.

Ensuite, l’ensemble des mesures prises par les gouvernements et les banques centrales à travers le monde pour soutenir l’économie “apporte l’assurance que les taux d’intérêt nominaux vont rester très bas pour longtemps”, juge-t-il. L’or n’ayant pas de rendement, c’est la faiblesse des taux d’intérêt qui constitue le meilleur support pour le précieux métal. “Mais ce sont plus précisément les taux d’intérêt réels (les taux moins l’inflation). Or, dans un premier temps, le ralentissement économique provoqué par la crise du coronavirus a fait s’effondrer les anticipations d’inflation. En conséquence, malgré les baisses des taux nominaux notamment annoncées par la réserve fédérale américaine, les taux réels n’ont pas beaucoup baissé. Mais l’annonce par les gouvernements de plans de secours d’envergure ont, depuis 2 jours, fait fortement remonter ces anticipations”, souligne le gérant. Les taux réels sont donc repartis à la baisse, ce qui a permis à l’or de repartir à la hausse.

>> A lire aussi - L’or, une valeur refuge dont

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vladimir Poutine réclame un moratoire sur les sanctions
BNP Paribas, Société Générale… nos banques menacées par l'impact du coronavirus ?
La Volkswagen Golf n’est plus le modèle le plus vendu en Europe
Le G20 veut injecter un montant colossal dans l’économie mondiale
Copropriétés : dérogation exceptionnelle accordée aux contrats de syndic qui expirent pendant le confinement