Marchés français ouverture 7 h 8 min

L’Oréal, des craintes exagérées sur le coronavirus ? : le conseil Bourse du jour

Berenberg réaffirme sa recommandation Conserver sur l’action L'Oréal (code ISIN FR0000120321 - code mnémonique OR) avec un objectif de cours ajusté de 242 à 245 euros (soit un potentiel de dépréciation théorique de 4%, à l’heure où nous écrivons ces lignes), suite à une enquête menée auprès des consommatrices chinoises de produits cosmétiques pour jauger les risques liés à l'épidémie de coronavirus.

“Nous avons été surpris par le fait que 35% des femmes interrogées ont déclaré utiliser plus de cosmétiques depuis l'épidémie de coronavirus, compensant l'essentiel des 37% qui ont diminué leur consommation”, souligne la banque allemande. Berenberg table sur une faible croissance en données comparables sur le trimestre de mars pour le géant tricolore, mais s'attend maintenant à une inflexion de croissance plus forte à suivre.

>> A lire aussi - Coronavirus : plus que six patients hospitalisés en France, notre carte de l'épidémie en temps réel

"Ici en données hebdomadaires, nous pouvons constater à quel point L'Oreal est un des dossiers du CAC40 les plus haussiers, soutenus. L'action s'est même offert la sortie d'un canal haussier par le haut début 2019, pour accélérer vers les 280 euros”, relève Nicolas Chéron, responsable de l’analyse marchés chez Binck.fr.

>> A lire aussi - Comment le numérique bouleverse le business de L'Oréal

Pour autant, “les indicateurs se retournent, l'aversion au risque pèse, et une correction n'aurait rien d'illégitime après un tel parcours, en témoigne le gap baissier ouvert en ce début de semaine à 261 euros. La prochaine zone de soutien majeure, en cas de trou d'air, est située entre 230 et 240 euros”, indique l’expert. L'investisseur prudent aura peut être intérêt à privilégier la patience, afin peut-être de pouvoir saisir le titre plus bas, selon lui.

Evolution de l'action L'Oréal et analyse technique (cliquez sur l'image pour agrandir)

>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l'image)

>> Inscrivez-vous à notre newsletter

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le joli pactole touché par Isabelle Kocher pour quitter Engie
La SNCF pourrait vendre des actifs pour financer la reprise de petites lignes
Peugeot Citroën condamné pour “faute inexcusable”, un ouvrier exposé à l’amiante indemnisé
Un chauffeur d’Emmanuel Macron actionne le gyrophare et sème la police pour rentrer chez lui
Warren Buffett, l'un des hommes les plus riches au monde, possède enfin un smartphone