La bourse ferme dans 3 h 49 min
  • CAC 40

    6 204,47
    +39,36 (+0,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 969,93
    +29,47 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    33 821,30
    -256,33 (-0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,2009
    -0,0032 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 783,10
    +4,70 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    45 605,88
    -1 452,46 (-3,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 246,85
    +12,44 (+1,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,76
    -0,91 (-1,45 %)
     
  • DAX

    15 161,82
    +32,31 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 887,64
    +27,77 (+0,40 %)
     
  • Nasdaq

    13 786,27
    -128,50 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 134,94
    -28,32 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3921
    -0,0016 (-0,11 %)
     

L’Opinion renfloué par le financier américain Ken Fisher

·1 min de lecture

Âgé de 70 ans, Ken Fisher est à la tête d’une fortune de 5,5 milliards de dollars, selon Forbes. C’est un gourou apprécié de la bourse dont les avis sont très écoutés. Mais il y a un an et demi, sa réputation a été entachée par des propos sexistes. Suite à cela, plusieurs investisseurs ont retiré leur argent de son fonds Fisher Investments. Fidelity, la ville de Boston et l’Etat du Michigan lui ont ainsi repris 1,35 milliard de dollars.

En France, Ken Fisher tient depuis fin 2018 une chronique mensuelle dans l’Opinion. C’est aussi un des actionnaires du quotidien libéral. Il y a investi au moins 3,5 millions d’euros, dont un million d’euros en tout début d’année.

Parallèlement, le quotidien fondé et dirigé par Nicolas Beytout a levé 240.750 euros auprès de particuliers, via une structure baptisée les Amis de l’Opinion. Cela grâce à une collecte lancée en décembre, qui mettait en avant que 25% du montant investi pourra se déduire de l’impôt sur le revenu grâce au dispositif IR-PME. Toutefois, la somme finalement récoltée est bien loin des 2 millions d’euros initialement espérés.

Cet argent frais apporte un bol d’air bienvenu à l’Opinion, qui a affronté une année 2020 difficile, comme tous les autres médias. Selon la Lettre A, le chiffre d’affaires a reculé de 20% et les pertes se sont élevées à un million d’euros. En 2019, l’Opinion a aussi dépensé 5 millions d’euros pour racheter le quotidien financier l’Agefi. Une acquisition qui l’a fait plus que doubler de taille : alors que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Veolia : pour les syndicats de Suez, Emmanuel Macron doit “arbitrer” sur l’OPA pour “une sortie par le haut”
La livre Sterling cale, l’UE vise le vaccin AstraZeneca : le conseil Bourse du jour
Nucléaire : EDF indemnisé par la France pour la fermeture de Fessenheim
Le pétrole plonge, le confinement risque de plomber l’économie
Le patron de Twitter vend son premier tweet une petite fortune