La bourse ferme dans 8 h 23 min
  • CAC 40

    5 985,46
    -54,23 (-0,90 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 447,72
    -36,76 (-1,05 %)
     
  • Dow Jones

    30 273,87
    -42,45 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    0,9907
    +0,0023 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 731,30
    +10,50 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    20 392,26
    -191,57 (-0,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    458,89
    +0,49 (+0,11 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,61
    -0,15 (-0,17 %)
     
  • DAX

    12 517,18
    -153,30 (-1,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 052,62
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 148,64
    -27,76 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 783,28
    -7,65 (-0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,13
    -59,84 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1331
    +0,0009 (+0,08 %)
     

L’OMS soutient des pratiques sexuelles plus sûres dans le contexte de la variole du singe, affirme l’AHF

LOS ANGELES, September 03, 2022--(BUSINESS WIRE)--L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé cette semaine l’utilisation de préservatifs comme moyen de prévention contre les infections potentielles par la variole du singe, après des informations indiquant que l’ADN viral a été retrouvé dans le liquide séminal. Cette recommandation intervient quelques semaines après que l’AIDS Healthcare Foundation ait communiqué pour la première fois sur l’importance d’une barrière de protection pour les groupes à haut risque, afin de réduire le risque d’infection par la variole du singe et d’autres comorbidités potentielles comme la gonorrhée, la syphilis et le VIH.

« Bien que tous les signes pointent vers le fait que la variole du singe est une maladie sexuellement transmissible (MST) – en plus d’une infectiosité via un contact cutané intime rapproché – on observe une certaine résistance à reconnaître cette réalité. Nous nous réjouissons que l’OMS recommande les préservatifs, qui éviteront incontestablement aux personnes de subir des symptômes terribles comme des douleurs et des lésions », déclare Michael Weinstein, président de l’AHF. « Mais les hésitations à classer la variole du singe comme une MST constituent un mauvais service à la santé publique pour les patients et les fournisseurs de soins de santé. Les MST ne sont pas nouvelles et nous disposons d’une solide panoplie d'outils pour les traiter. Plus vite le milieu médical mondial reconnaîtra que la variole du singe est une MST, plus vite les informations de santé publique et les processus cliniques pourront être déployés dans les juridictions locales pour répondre à cette épidémie avec l’urgence et les ressources qu’elle exige. »

Sur le plan technique, savoir si la variole du singe est une MST repose sur le potentiel du virus à être transmis via le sang, le sperme, les fluides vaginaux ou d’autres fluides corporels lors de relations sexuelles orales, anales ou génitales avec un partenaire infecté. Les preuves s'accumulent indiquant que cela pourrait être le cas avec la variole du singe mais, comme les preuves scientifiques prennent du temps, d'un point de vue pratique, l’utilisation de préservatifs est recommandée pour réduire le risque potentiel de certains modes de transmission de la variole du singe et pour la prévention d’autres MST en association avec d’autres interventions ayant fait leurs preuves en matière de santé publique.

L’AIDS Healthcare Foundation (AHF) est une organisation mondiale à but non lucratif apportant des médicaments et des services de défense à plus de 1,6 million de personnes dans 45 pays à travers le monde, notamment aux États-Unis, en Afrique, en Amérique latine, dans les Caraïbes, dans la région Asie-Pacifique et en Europe. Nous sommes actuellement le plus important fournisseur à but non lucratif de soins médicaux pour le VIH/SIDA au monde. Pour en savoir plus sur l’AHF, consultez notre site : www.aidshealth.org, retrouvez-nous sur Facebook : www.facebook.com/aidshealth et suivez-nous sur Twitter : @aidshealthcare et Instagram : @aidshealthcare.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220902005281/fr/

Contacts

CONTACT AVEC LES MÉDIAS AMÉRICAINS :
Ged Kenslea, directeur principal des communications, AHF
+1.323.308.1833 (bureau) +1.323.791.5526 (portable)
gedk@aidshealth.org

Denys Nazarov, directeur de la politique mondiale et des
communications, AHF
+1 323.308.1829
denys.nazarov@ahf.org