Marchés français ouverture 40 min
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 871,78
    +324,80 (+1,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0247
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    20 104,57
    -71,05 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    24 007,94
    -192,52 (-0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    584,22
    +12,93 (+2,26 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     

L’OMS doit déclarer que la variole du singe est une pandémie selon l’AHF, MPact et des ONG mexicaines

LOS ANGELES, July 21, 2022--(BUSINESS WIRE)--Alors que l’Organisation mondiale de la santé s'apprête à se réunir pour la deuxième fois demain pour décider si elle va déclarer ou non que la variole du singe constitue une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI), la AIDS Healthcare Foundation exhorte vivement l’OMS à reconnaître la propagation rapide et incontrôlée du virus et déclarer qu’il s’agit une pandémie.

La variole du singe s’est propagée dans plus de 60 pays où elle n’est pas endémique, entraînant plus de 14 100 cas à travers le monde. Cependant, les autorités médicales du monde entier indiquent que le nombre de cas est probablement gravement sous-estimé.

« Les retards sont une répétition de ce qu’il s’est passé avec le COVID-19 – selon toute définition logique, il est clair que la variole du singe constitue une pandémie. Les systèmes de santé publique du monde entier doivent intervenir et la traiter comme telle, et faire preuve d’un sentiment d’urgence et de vigilance proportionné à la gravité de la situation », a déclaré Michael Weinstein, président de l’AHF. « Il faut agir maintenant et ne pas se perdre en paroles. Cela doit inclure une déclaration immédiate de pandémie et des informations et des conseils clairs de la part de l’OMS et des gouvernements sur ce que le public et les prestataires de soins de santé doivent faire pour protéger les personnes. »

Face à l’augmentation des cas de variole du singe à Los Angeles et dans le monde et au nombre limité de vaccins disponibles, l’AHF a récemment annoncé un plan en six points demandant une intensification de l’éducation et de la prévention ainsi que le partage des données de surveillance virale.

« En l’absence de stratégie gouvernementale, 120 organisations de la société civile ainsi que des groupes LGBTIQ+, de soutien aux personnes touchées par le VIH et d’éducation sexuelle au Mexique se sont réunis pour exiger une réponse officielle à l’épidémie de variole du singe », a confié pour sa part Ricardo Baruch, spécialiste mexicain de la santé publique, activiste gay et influenceur sur les réseaux sociaux. « Jusqu’à maintenant, ce sont nous, à savoir les personnes de la société civile, qui avons fourni des informations et développé des actions pour prévenir la variole du singe chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et dans la population en général. »

« Depuis le début de l’épidémie, MPact participe au dialogue de santé publique, sachant les personnes gays, bi, trans et queer représentent la plupart des cas », a déclaré Andrew Spieldenner, Ph.D, directeur exécutif de MPact, une organisation internationale travaillant à promouvoir la santé des hommes gays. « Nous constatons que les pays attendent des conseils de l’OMS pour savoir comment procéder. Compte tenu des ressources qui seront nécessaires pour fournir des vaccins sûrs et efficaces aux personnes gays, bi, trans et queer, il faut que l’OMS déclare la variole du singe comme une USPPI. Nous avons besoin que les agences de santé publique fassent avancer la recherche et les programmes de vaccination, et nous avons besoin de ressources pour développer des campagnes d’éducation pour nos propres communautés. »

Le Dr Jorge Saavedra, directeur exécutif de l’AHF Global Public Health Institute à l’Université de Miami, a ajouté : « L’OMS a le pouvoir d’influencer les pays pour qu’ils fassent ce qui est nécessaire pour contrôler à temps la propagation d’une maladie telle que la variole du singe. Une déclaration d’USPPI est un outil puissant pour motiver les gouvernements. Il est louable que les organisations de la société civile LGBT, avec le soutien des gouvernements canadien et montréalais, soient en train de se mobiliser, notamment en vaccinant les hommes gays. Il est également méritoire que dans certains pays en développement, comme le Mexique, des ONG et des groupes communautaires aient commencé à se fédérer pour sensibiliser les homosexuels à la variole du singe, même sans recevoir de soutien de la part du gouvernement, comme l’a mentionné M. Baruch. Nous ne pouvons pas répéter les mêmes erreurs commises il y a trois décennies avec le VIH/SIDA, en minimisant l’impact d’une épidémie uniquement parce qu’elle ne touche que les hommes homosexuels. »

L’AHF a déjà publié deux communiqués récents exhortant l’OMS à déclarer la variole du singe comme une USPPI. Depuis le dernier communiqué de presse il y a moins de deux semaines, le nombre de cas dans le monde a presque doublé. Lisez le communiqué du 27 juin ici et celui du 8 juillet ici.

L’AIDS Healthcare Foundation (AHF), est une organisation mondiale à but non lucratif fournissant des médicaments et des services de protection de pointe à plus de 1,6 million de personnes dans 45 pays à travers le monde, notamment aux États-Unis, en Afrique, en Amérique latine, dans les Caraïbes, dans la région Asie-Pacifique et en Europe. Nous sommes actuellement le plus gros fournisseur à but non lucratif de soins médicaux pour le VIH/SIDA au monde. Pour en savoir plus sur l’AHF, consultez notre site Internet : www.aidshealth.org, retrouvez-nous sur Facebook : www.facebook.com/aidshealth, ou suivez-nous sur Twitter : @aidshealthcare et Instagram : @aidshealthcare

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220720006064/fr/

Contacts

CONTACTS AVEC LES MÉDIAS AUX ÉTATS-UNIS :
Ged Kenslea, Directeur principal des communications, AHF
+1.323.308.1833 bureau +1.323.791.5526 portable
gedk@aidshealth.org

Denys Nazarov, Directeur de la Politique mondiale et des
Communications, AHF
+1 323.308.1829
denys.nazarov@ahf.org

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles