La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    45 650,19
    -6 703,05 (-12,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

L’Irlande pourrait envoyer ses veaux en Europe par avion

·2 min de lecture

Pour réduire les temps de trajet, l’Irlande envisage de transporter ses animaux par la voie des airs jusqu’au marché européen.

C’est une initiative très particulière qui est à l’étude en l’Irlande, comme le détaille The Guardian. L’élevage prend une dimension croissante dans le pays alors que 750.000 veaux naissent chaque année. Parmi eux, la majorité est destinée au marché intérieur ou à l’abattage. Mais, 200.000 sont aussi exportés vers l’étranger. Or, les conditions de ce transport génèrent désormais des remous. Face aux critiques, le gouvernement envisage la voie des airs pour les animaux destinés au marché européen. Mais l’idée ne semble pas convaincre tous les acteurs de ce dossier.

Au cœur du problème, on trouve des conditions parfois "cauchemardesques" de transport, avec des veaux, quelquefois âgés de seulement 14 jours, être transportés sans eau et sans nourriture. Le gouvernement des Pays-Bas milite déjà pour interdire les trajets d’une durée supérieure à 8 heures. Transporter les veaux par avion permettrait donc en théorie de réduire les temps de trajet. Tim Cullinan, de l’"Irish Farmer’s Association", souligne auprès du Guardian que même si le coût du transport est doublé, cela permettrait aussi aux éleveurs de toucher de nouveaux marchés.

>> A lire aussi - Une aide d'urgence débloquée pour les éleveurs en difficulté

Mais, Caroline Rowley, de l’association "Ethical Farming Ireland" craint au contraire des effets négatifs. "Je ne comprends pas la logistique. Ce sera encore un long voyage pour se rendre à l’aéroport, pour décharger les veaux des camions vers les enclos. C'est bruyant dans l'avion - il y a des changements de pression d'air et des turbulences". La législation européenne interdit en théorie le transport des veaux pour une durée supérieure à 8 heures. En 2005, une exception a été intégrée à la législation européenne permettant un temps de transport plus long. Les veaux venant d’Irlande doivent se reposer douze heures à l’arrivée, en général à Cherbourg. Une situation qui pourrait donc bientôt évoluer(...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Avarie d'un Boeing 777 : un rapport intermédiaire met en cause le métal des pales
L’Etat va vendre ses bitcoins aux enchères
Google veut répercuter la taxe Gafa sur les prix de ses publicités en France !
Futur avion de combat européen : conflit entre la France, l’Allemagne, l’Espagne et les industriels
Certification aérienne : l’Europe plus vigilante à l’égard des Etats-Unis