Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 000,96
    +166,10 (+0,43 %)
     
  • Nasdaq

    17 748,84
    -113,39 (-0,63 %)
     
  • Nikkei 225

    38 633,02
    +62,26 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0710
    -0,0038 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    18 335,32
    -95,07 (-0,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 597,98
    -17,86 (-0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 351,09
    -31,57 (-2,28 %)
     
  • S&P 500

    5 474,01
    -13,02 (-0,24 %)
     

«L’inflation augmente en zone euro, mais la BCE baisse ses taux, en plein décalage»

Alex Kraus/Bloomberg via Getty Images

En dépit de la forte augmentation des prix à la consommation dans la Zone Euro depuis février dernier, la Banque Centrale Européenne (BCE) a donc décidé de faire plaisir aux marchés financiers et aux dirigeants politiques des pays de l’Union Economique et Monétaire (UEM). En effet, malgré une hausse des prix à la consommation de 2,2 % en quatre mois, de 2,6 % sur un an et de 20 % depuis janvier 2021, la BCE a abaissé ses taux directeurs de 25 points de base (0,25 point de pourcentage, NDLR), ramenant notamment son taux refi à 4,25 %.

Cet assouplissement monétaire est mémorable pour au moins trois raisons. Primo, il s’agit de la première baisse des taux d’intérêt directeurs de la BCE depuis le 10 mars 2016 (à l’époque le taux refi avait été réduit de 0,05 % à 0 %) et de la plus importante (25 points de base) depuis le 23 avril 2014. Secundo, cette décision apparaît en opposition avec les statistiques économiques. D’une part, parce que, comme nous l’avons précisé plus haut, l’inflation repart à la hausse et se maintient donc nettement au-dessus de l’objectif d’inflation de la BCE fixé à 2 %. D’autre part, parce que les derniers indicateurs avancés de la croissance (et notamment ceux des directeurs d’achat) montrent que cette dernière est en train de s’améliorer.

Ce décalage entre la réalité économique et les décisions de la BCE était déjà criant en 2022. A l’époque, l’inflation de la Zone Euro explosait, mais la BCE ne cessait de défendre que cette inflation était temporaire, qu’elle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le train, un mode de transport «trop cher et pas assez flexible» selon la Fédération des usagers
Premier décès humain par la grippe aviaire H5N2 au Mexique : faut-il s’inquiéter ?
Le voyagiste FTI en faillite : les vacances de milliers de touristes gâchées
Bonne nouvelle pour les salariés démissionnaires, une prise de galon chez LVMH… L'actu éco en 120 secondes
Droits TV : la LFP envisage de créer une chaîne pour diffuser la Ligue 1