Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    38 633,02
    +62,26 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0039 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    18 335,32
    -95,07 (-0,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 826,30
    +273,57 (+0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 360,21
    -22,45 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     

L’infante Sofia d’Espagne : une confirmation en famille et tout en élégance

PPE/Royal

Il ne manquait que le roi Juan Carlos. Auto-exilé aux Emirats arabes unis depuis août 2020, l’ancien souverain était le grand absent de la confirmation de sa petite-fille la princesse Sofia d’Espagne. Celle-ci s’est déroulée ce jeudi 25 mai 2023, en même temps que celle de ses camarades de classe, en l’église Nuestra Señora de la Asunción dans le quartier d’Aravaca à Madrid, dont dépend son école, le collège Santa María de los Rosales. Là même où elle avait fait sa première communion en 2017 et où sa sœur aînée a été confirmée le 28 mai 2021.

Pour la princesse Leonor, la cérémonie religieuse avait eu lieu en pleine pandémie de Covid-19. Aussi seuls ses parents et sa cadette avaient pu se tenir à ses côtés. Et tous étaient masqués. L’infante Sofia a eu, pour sa part, la chance de pouvoir être entourée non seulement de son père et sa mère, le roi Felipe VI et la reine Letizia, et de sa grande sœur la princesse des Asturies - laquelle vient de décrocher son baccalauréat international passé à l’UWC Atlantic College au Pays de Galles -, mais aussi de ses grands-parents. Si son grand-père paternel a donc raté ce moment, l’adolescente de 16 ans avait pu compter sur la présence de l’ex-reine Sofia, ainsi que de celle de sa grand-mère et son grand-père maternels, Paloma Rocasolano et Jesús Ortiz, ce dernier étant accompagné de sa seconde épouse Ana Togores.

Toutes les femmes de la famille étaient en rose et/ou blanc

Très élégante, l’infante Sofia s’affichait pour l’occasio...


Lire la suite sur ParisMatch