La bourse est fermée

“L’Inde est l’épine dans le pied de la croissance de l’économie mondiale”

Le ralentissement de l’économie indienne a certainement été l’aspect le plus sous-estimé du ralentissement actuel de la croissance mondiale. Au troisième trimestre 2019, le taux de croissance de l’économie indienne s’est replié à son plus bas niveau depuis six ans, à 4,5% en rythme annuel (contre un taux de croissance de 5% au trimestre précédent). Ce ralentissement a un impact notable sur la croissance mondiale dans la mesure où la contribution du pays au PIB mondial est de l’ordre de 8% et qu’elle devrait dépasser celle des Etats-Unis d’ici 2024, en atteignant les 15,5%.

Tous les indicateurs avancés confirment que ce ralentissement sera durable : la production industrielle s’est contractée de 4,2% en rythme annuel en septembre, les importations hors pétrole sont à leur plus bas niveau depuis 2016 et ont reculé de 12,3% en rythme annuel en octobre. En parallèle, les ventes de véhicules ont baissé de 6,3% en rythme annuel en octobre, après avoir atteint un point bas historique à moins 41% en août. Afin d’atténuer ce ralentissement, le gouvernement indien a récemment annoncé, contre toute attente, une baisse du taux d’imposition sur les sociétés.

>> A lire aussi - Avions, défense, pétrole, nucléaire... l'Inde va coopérer avec la Russie, annonce Vladimir Poutine

Le taux du secteur manufacturier est désormais le même que celui des pays asiatiques dotés d’une fiscalité avantageuse pour les entreprises, à l’instar de Singapour. Pour autant, ces mesures ne suffiront pas à redresser la situation et à inciter les investisseurs étrangers à réinvestir dans le pays.

>> A lire aussi - En Inde, on négocie son salaire sans aucune gêne

En fait, les deux principales difficultés économiques de l’Inde sont la faible demande extérieure et, surtout, les blocages de son système financier. Le gouvernement et la banque centrale indienne (Reserve Bank of India) sont confrontés à une crise de liquidité et à une instabilité du système bancaire qui les obligent à renflouer certaines banques publiques.

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Artisans, commerçants, libéraux... cette assurance qui vous protège en cas de redressement fiscal et social
Brexit, concurrence… les banques du Royaume-Uni sont menacées, alerte Moody's
4 idées de team building pour vous défouler
Leclerc, Grand Frais, Picard… les meilleures enseignes de l’alimentaire
LVMH, Kering, Hermès… les actions des géants du luxe plombées par les menaces de Trump