Marchés français ouverture 4 h 30 min
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,93 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,33 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 182,50
    -128,80 (-0,47 %)
     
  • EUR/USD

    0,9803
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    17 843,75
    -168,40 (-0,93 %)
     
  • BTC-EUR

    20 430,64
    -464,40 (-2,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,32
    -7,80 (-1,68 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     

Quelle est l’incidence de la grève sur les droits à retraite ?

Nicolas Sandanassamy/Capital

Que vous soyez salarié du privé ou agent public, toute journée de grève entraîne en principe une “retenue sur salaire” proportionnelle au nombre de jours ou d’heures non travaillés. Mais les conséquences ne sont pas les mêmes dans tous les régimes, et certains assurés ne s’en aperçoivent que très tardivement lorsqu’ils demandent la liquidation de leur retraite.

Encore une disparité en matière de retraite. Dans le secteur privé, les journées de grève n’ont quasiment pas d’impact sur les droits à retraite puisque la durée d’assurance n’est pas décomptée de date à date mais à partir des cotisations prélevées sur votre salaire. Or, il suffit d’avoir cotisé sur la base d’un salaire au moins égal 1.585,50 euros (150 fois le Smic horaire) pour valider un trimestre et de quatre fois ce minimum (6.342 euros par an) pour valider une année entière.

Peu importe que vous ayez effectivement travaillé 2 mois, 6 mois… ou toute l’année. Il est même possible de valider quatre trimestres en n’ayant travaillé qu’un seul trimestre dès lors que votre salaire a dépassé le minimum requis. À supposer que vous ayez participé à toutes les dernières grandes grèves, cela n’aura pas d’impact sur votre durée d’assurance, et ne devrait pas en avoir sur la moyenne de vos “25 meilleures années”, dès lors que vous avez travaillé plus de 25 ans dans le privé.

En revanche, dans les trois fonctions publiques - État, territoriale et hospitalière - la durée de service est décomptée non pas à partir des cotisations versées mais de date à date, en jours et mois effectivement travaillés, puis convertie en trimestre. Chaque fraction de trimestre égale à 45 jours permet de valider un trimestre. Les fractions de trimestres inférieures à 45 jours sont perdues.

Conséquence : 1 jour de grève peut vous coûter un trimestre de durée de service en moins, si votre employeur a bel et bien (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“Le département doit être le commandant de bord de la politique du grand âge”, selon Olivier Richefou, président de la Mayenne
Réforme des retraites : des députés de la majorité favorables à des mesures dans le budget de la Sécu
Retraite complémentaire Agirc-Arcco : quelle revalorisation attendre en novembre ?
Réforme des retraites : "toutes les pistes" à l'étude assure le gouvernement
Retraite : existe-t-il un déficit caché du régime ?

VIDÉO - Réforme des retraites : pourquoi Emmanuel Macron veut-il aller aussi vite ?