Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 148,92
    -262,29 (-0,67 %)
     
  • Nasdaq

    17 682,89
    +186,07 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    39 173,15
    +368,50 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0028 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    18 072,90
    +45,19 (+0,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 579,58
    +428,86 (+0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 276,38
    +27,26 (+2,18 %)
     
  • S&P 500

    5 462,86
    +14,99 (+0,28 %)
     

L’impressionnant coup de vieux de Pierce Brosnan dans « The Last Rifleman »

DR

Pierce Brosnan a pris un sacré coup de vieux ! En juillet 2022, l’acteur irlandais de 70 ans avait été aperçu sur le tournage de son nouveau film dans lequel il interprète un vétéran de la Seconde Guerre mondiale, âgé de 92 ans. L’ancien James Bond avait dû passer par la case maquillage et prothèse pour se vieillir de plus de deux décennies…

Les premières images de « The Last Rifleman » ont récemment été dévoilées, bien qu’aucune date de sortie n’ait encore été donnée. Le film retrace les péripéties d’Artie Crawford, un ancien combattant qui s’échappe de sa maison de retraite en Irlande du Nord pour assister aux commémorations du 75e anniversaire du débarquement de Normandie.

Même timing que « The Great Escaper »

En se rendant en France, le vieil homme doit se confronter aux fantômes de son passé. Le scénario s’inspire de la véritable histoire de Bernard Jordan. Cet ancien officier de la Royal Navy avait prétendu aux infirmières de sa maison de repos qu’il allait faire quelques courses. Il s’était en fait dirigé vers la gare de Brighton, puis avait monté à bord d’un train pour Portsmouth avant d’embarquer dans un ferry pour Caen.

PUBLICITÉ

À lire aussi Pierce Brosnan se souvient de son coup de foudre avec Keely Shaye Smith

Réalisé par Terry Loane, « The Last Rifleman » concurrence le nouveau film de Michael Caine. L’acteur de 90 ans joue le rôle de Bernard Jordan dans « The Great Escaper », sorti au début du mois d’octobre au Royaume-Uni. Mais Michael Caine n’a, lui, pas...


Lire la suite sur ParisMatch