La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 438,41
    -402,99 (-0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

"L’hypothèse d’un exode d’Afghans vers le Pakistan nous préoccupe"

·2 min de lecture

Muhammad Amjad Aziz Qazi, chargé d’affaires de l’ambassade du Pakistan, s’explique sur les liens entre son pays et les talibans.

Paris Match. Après avoir conquis l’Afghanistan par la force, les talibans ont formé un gouvernement non inclusif. Le Pakistan va-t-il le reconnaître sans conditions?
Muhammad Amjad Aziz Qazi. Nous suivons avec intérêt, au quotidien, ce qui se passe en Afghanistan et espérons que de prochains développements apporteront plus de stabilité. Le Pakistan œuvre en parallèle à mettre en place une politique régionale concertée et consensuelle avec les autres pays voisins de l’Afghanistan, incluant notamment la Chine, l’Iran, le Tadjikistan, l’Ouzbékistan et le Turkménistan.

Selon l’opinion mondiale, il y a une connexion entre le Pakistan et les talibans. Qu’en est-il?
Si je vous avais dit au début de l’été que le gouvernement afghan s’effondrerait en quelques jours sans opposer la moindre résistance aux talibans, vous ne m’auriez pas cru. Personne n’a rien vu venir parce que la perception générale était que le gouvernement afghan en place était solide, soutenu par des troupes suffisamment entraînées et équipées. Or ce n’était pas la réalité. De la même manière, l’idée largement répandue que le Pakistan soutient les talibans est erronée. Ce n’est qu’une rumeur, alimentée par ceux-là mêmes qui se sont montrés incapables de se maintenir au pouvoir.

Le Pakistan n’avait pas envisagé ce scénario?
Nous avons été surpris par la rapidité des choses. Notre Premier ministre plaidait depuis toujours pour un retrait responsable des forces de la coalition, et la mise en place d’une solution politique négociée avant qu’il ne soit rendu effectif car nous n’avons jamais cru en une solution militaire. Force est de constater que nos recommandations n’ont pas été suivies, malheureusement.

"

Compte tenu des frontières communes, nos services(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles