Marchés français ouverture 7 h 26 min
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,89 (-1,84 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,93 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    19 368,53
    -477,24 (-2,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     

De l’hiver du mécontentement au règne de la finance : la grande mutation de l’économie sous Elizabeth II

Sous le règne de la reine d'Angleterre Elisabeth II, l'économie britannique a connu de profondes transformations, passant d'une économie industrielle à une économie de services. Dans le même temps, sa monnaie a connu un déclin structurel.

Quand Elisabeth monte sur le trône sous le nom d’Elisabeth II en 1952, le Royaume-Uni sort d’une économie de guerre. Le beurre et la viande sont encore rationnés. La situation économique est désastreuse, l’endettement est quinze fois supérieur aux réserves d’or et de devises du pays. C'est dans ce contexte que la reine assiste à la nationalisation d’une partie de l’économie. L’énergie (charbon-gaz-électricité), la sidérurgie, le chemin de fer, les transports ferroviaires et aériens tout comme le réseau routier passe sous contrôle de l’Etat. Le service national de santé, appliqué depuis 1948, garantit la gratuité des soins mais a fait disparaître 95% de la médecine libérale.

Monarchie pétrolière

Avec la découverte des réserves de pétrole de la mer du Nord dans les années 60, la monarchie britannique se transforme en monarchie pétrolière. La manne financière du pétrole permet d’améliorer la balance des paiements et de réduire l’endettement public. Une embellie économique qui va être de courte durée.

Le 27 mai 1977, au moment où la Reine d’Angleterre s’apprête à fêter son jubilé d'argent pour les 25 ans de son règne, le pays est en crise, avec chômage, inflation, émeutes. Le groupe de rock Sex Pistols s'en prend rigoureusement à Elisabeth II : "God Save The Queen, que Dieu sauve la Reine, le régime fasciste a fait de toi [...] une bombe H potentielle, Dieu sauve la Reine, Elle n’est pas un être humain…". Tollé général et censure de la chanson sur la plupart des radios. 150 000 exemplaires du disque seront vendus dix jours après sa sortie.

The economist  Crédit : The economist
The economist Crédit : The economist

Surtout, pendant la période hivernale de 1978-1979, le pays affronte "l’hiver du mécontentement" avec de grandes grèves et des manifestations pour s’opposer au plafonnement des salaires pour lutter contre l’inflation. L’Angleterre hérite du titre peu envié "d’homme malade de l’Europe". Le parti conservateur profite de la situation pour remporter les élections en 1979. Margaret Thatcher met en place des réformes économiques d’inspir[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi