La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 288,82
    -104,93 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    14 062,77
    -111,38 (-0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    29 441,30
    +279,50 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,2132
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    32 872,86
    -80,39 (-0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    994,43
    -16,17 (-1,60 %)
     
  • S&P 500

    4 245,20
    -9,95 (-0,23 %)
     

L’Europe lance son portefeuille numérique

·1 min de lecture

Les administrations européennes passent au numérique en ordre dispersé. Chaque pays propose actuellement son propre système pour accéder aux services en ligne, le plus souvent incompatible avec les autres. Afin d’harmoniser la vie numérique de ses citoyens, l’Union européenne a décidé de créer un portefeuille numérique commun à tous les pays membres, selon un article du Financial Times.

Ce portefeuille prendra la forme d’une application sécurisée grâce à une empreinte digitale ou rétinienne. Elle permettra d’enregistrer ses informations de paiement, et d’utiliser une seule identité pour accéder à différents services, tels les sites gouvernementaux ou encore payer ses factures. L’application servira également de coffre-fort afin de stocker des documents numériques, comme le permis de conduire ou des mots de passe.

Le portefeuille pourrait être disponible d’ici un an

Cela permettra également d’accéder plus facilement à des services tiers, comme louer une voiture en ligne grâce au portefeuille numérique et recevoir une clé électronique sans devoir passer par un guichet. L’UE devrait mettre en place une « séparation structurelle » afin d’empêcher les entreprises d’utiliser les données à des fins de marketing.

L’adoption par les individus sera entièrement facultative, et permettra aux citoyens dans l’ensemble des 27 pays de l’Union européenne de disposer d’une même application sécurisée et standardisée. Toujours selon ce même article, le système devrait être fonctionnel dans un an.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura