Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 169,43
    +372,95 (+0,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 381,55
    -36,32 (-2,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

L’Europe lance une nouvelle autorité contre l’argent sale

artjazz/Adobe Stock

Lutter ensemble contre le blanchiment d'argent. L'Union européenne veut traquer l'argent sale grâce au déploiement d'une nouvelle institution communautaire : l'Autorité européenne de lutte contre le blanchiment de fonds (AMLA). Elle devrait être opérationnelle d'ici janvier 2024 pour commencer ses activités en 2026. Comme l'indique la direction générale du Trésor, vendredi 17 novembre, Paris s'est officiellement présentée comme candidate pour accueillir la future entité dans le quartier de la Défense ou à proximité de la gare de Lyon.

Pour donner du poids à la candidature de la France, Bruno Le Maire a rappelé la présence de deux institutions spécialisées dans la lutte contre le blanchiment d'argent. L'Autorité bancaire européenne, chargée de la supervision du secteur financier ainsi que le Groupe d'action financière (Gafi), le gendarme mondial du blanchiment chargé de recenser les pays les moins coopératifs en matière de transparence financière, rappelle Le Figaro. Face à Paris, Rome, Vilnius et Francfort se sont également présentées pour héberger la future entité. La ville allemande est pour l'instant favorite puisqu'elle abrite déjà le siège de la Banque centrale européenne (BCE). Ce sont les parlementaires européens qui devront trancher d'ici la fin de l'année.

L'Union européenne agit déjà pour lutter contre le blanchiment d'argent. La première directive a d'ailleurs été adoptée en 1991 pour instaurer, au sein des 27, l'identification du client et l'obligation de déclaration (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Multinationales : tous les paradis fiscaux ne disent pas leur nom, selon une étude de l'OCDE
Ruinée à cause des travaux du Grand Paris, on lui offre une somme dérisoire
Shakira s'évite un procès en Espagne pour fraude fiscale en échange d'une lourde amende
Argentine : à peine élu président, l'ultralibéral Javier Milei annonce une thérapie de choc
Quel est l’état de l’armée ukrainienne après sa contre-offensive ?