La bourse ferme dans 4 h 13 min
  • CAC 40

    6 551,43
    +23,11 (+0,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 766,55
    +10,49 (+0,28 %)
     
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0182
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 783,80
    +7,10 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    23 076,24
    -498,52 (-2,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,42
    -14,39 (-2,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,95
    +0,84 (+0,95 %)
     
  • DAX

    13 716,96
    +90,25 (+0,66 %)
     
  • FTSE 100

    7 509,85
    -5,90 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • GBP/USD

    1,2065
    +0,0014 (+0,12 %)
     

L’euro vaut moins d’un dollar, une première depuis vingt ans

L’euro vaut moins d’un dollar, une première depuis vingt ans (lepoint.fr)

L’euro est passé brièvement sous la barre du dollar. Les perspectives économiques moroses en Europe ont fait reculer la monnaie européenne.

Le symbole est fort. L'euro est brièvement tombé, mercredi 13 juillet, sous la parité avec le dollar, pour la première fois depuis décembre 2002, après l'annonce d'une inflation plus forte que prévu en juin aux États-Unis. La monnaie européenne est plombée par les perspectives moroses de l'économie sur le Vieux Continent avec la possibilité d'un arrêt des approvisionnements de gaz russe.

L'inflation accélère aux États-Unis et ouvre la porte à une politique monétaire encore plus stricte outre-Atlantique, faisant reculer l'euro à 0,9998 dollar vers 14 h 45 (heure française) avant un rebond.

L'impact de la guerre en Ukraine

Les inquiétudes sur un arrêt complet des exportations russes de gaz vers l'Europe sont de plus en plus vives : le gouvernement français a évoqué ce week-end une « probable » coupure des approvisionnements. « Jusqu'où la descente de l'euro peut-elle aller ? Cela dépend probablement de la volonté de la Russie d'aggraver la guerre économique avec l'Europe », commente Jane Foley, analyste chez Rabobank, qui remarque que « deviner les intentions du président Poutine n'est pas facile ».

À LIRE AUSSI Les 7 leçons de la guerre en Ukraine

Vu la croissance maigre dans la zone euro, la banque centrale européenne (BCE) peut difficilement remonter ses taux pour combattre l'inflation, qui a atteint en juin 5,8 % en France et 7,6 % en Allemagne, selon les données publiées mercredi matin. Cette faible rémunération pour les détenteurs d'euros pèse sur la monnaie [...] Lire la suite

VIDÉO - La flambée de l’inflation pousse les consommateurs à chercher les économies

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles