Publicité
La bourse ferme dans 6 h 55 min
  • CAC 40

    7 538,81
    +35,54 (+0,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 879,92
    +40,78 (+0,84 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0711
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 335,30
    -13,80 (-0,59 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 651,58
    -213,59 (-0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 387,53
    -0,63 (-0,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,79
    +0,34 (+0,43 %)
     
  • DAX

    18 092,83
    +90,81 (+0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 162,79
    +15,93 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2672
    -0,0014 (-0,11 %)
     

L’euro chute face au dollar et à la livre Sterling, poussée de l’extrême droite en Europe

Pixabay

L'euro était pénalisé ce lundi matin par le résultat des élections européennes, reculant par rapport au dollar et à la livre après un scrutin marqué par une poussée de l'extrême droite dans plusieurs pays, sans toutefois bouleverser les grands équilibres à Bruxelles. La monnaie unique reculait de 0,48% par rapport au dollar à 1,0750 dollar pour un euro peu après 7 heures GMT. Elle se dépréciait de 0,39% vis-à-vis de la livre, à 84,59 pence pour un euro.

«L'attention en Europe va maintenant se tourner vers le résultat des élections européennes et le virage politique à droite dans l’UE, ainsi que des élections anticipées surprises en France», qui est de nature à «peser sur l'euro et les marchés européens», a indiqué Kathleen Brooks, de XTB. L'arrivée en tête du scrutin en France du Rassemblement national mené par Jordan Bardella, avec quelque 32% des voix, a notamment provoqué un séisme politique et la dissolution de l'Assemblée nationale par le président Emmanuel Macron.

«L'euro a été créé comme un produit du processus d'unification européenne» et «si une minorité croissante d'Européens est sceptique quant à cette unification» celle-ci «apparaît progressivement plus fragile», selon les analystes de Commerzbank. Pour autant, «un renversement de l’union monétaire et une réintroduction des monnaies nationales ne seraient pas faciles, même si les opposants à l'Europe devenaient majoritaires» et «jusqu’à présent, l’euro-scepticisme montant n’a pas causé de dommages significatifs» à la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Avec le RN de Jordan Bardella, on va taper dans votre «épargne dormante» !
CAC 40 : la Bourse de Paris en chute libre au lendemain des élections européennes
Les banques américaines «choisissent la France», voici pourquoi
Bourse : Société générale, BNP Paribas, Thales, Engie… au programme de Momentum
Les coulisses de la nouvelle compagnie qui défie la SNCF dans l'Ouest !