La bourse ferme dans 4 h 11 min

L’Etat durcit l’accès à la chloroquine dans les pharmacies face au risque de pénurie

Haro sur l’hydroxychloroquine… Depuis que le professeur Didier Raoult, infectiologue à Marseille, la présente comme le remède au Covid-19, cette molécule, commercialisée sous le nom de Plaquenil, suscite un engouement inhabituel. Au point que le ministère de la Santé et l’Agence nationale du médicament (ASNM) — qui gère les fameuses autorisations de mise sur le marché (AMM) — craignent une pénurie dont les conséquences seraient dramatiques pour les dizaines de milliers de Français qui soignent leurs pathologies chroniques (lupus, polyarthrite rhumatoïde) avec ce médicament.

Pour circonscrire le danger, le ministre de la Santé Olivier Véran a donc pris un décret encadrant strictement la prescription du Plaquenil ainsi que d’un autre antiviral, le Kaletra, également expérimenté dans le traitement du coronavirus. Entré en vigueur ce jeudi, le texte prévoit que “la spécialité pharmaceutique PLAQUENIL © et les préparations à base d’hydroxychloroquine ne peuvent être dispensées par les pharmacies d’officine que dans le cadre d’une prescription initiale émanant exclusivement de spécialistes en rhumatologie, médecine interne, dermatologie, néphrologie, neurologie ou pédiatrie ou dans le cadre d’un renouvellement de prescription émanant de tout médecin”.

En vertu de ce texte, seules les pharmacies intérieures des établissements de santé sont désormais autorisées à délivrer du Plaquenil “hors AMM” c’est-à-dire en dehors de ses indications habituelles. Ce qui rend toute prescription impossible pour les médecins libéraux, dans le cadre du traitement du coronavirus, par exemple.

>> À lire aussi - Chloroquine, l’autre essai clinique qui affaiblit l’espoir d’un traitement miracle

En revanche, le décret autorise la prescription du Plaquenil hors AMM, dans le traitement du coronavirus, mais la réserve aux médecins hospitaliers : “L'hydroxychloroquine et l'association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d'un médecin aux patients atteints

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La somme folle dépensée en équipements de protection par la star Conor McGregor pour la bonne cause
Une assurance vie acceptée par le bénéficiaire relève-t-elle d'une donation déguisée ?
Castaner annonce plus de 225.000 verbalisations pour non-respect du confinement
Vers une prime défiscalisée pour ceux qui travaillent
Airbus risque de voir sa note dégradée