Marchés français ouverture 3 h 27 min
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 150,71
    -534,66 (-1,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,2073
    +0,0032 (+0,27 %)
     
  • HANG SENG

    29 087,84
    -18,31 (-0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    45 158,80
    -2 297,50 (-4,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 240,54
    -58,42 (-4,50 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

L’essai NOXCOVID de Noxopharm passe au stade final

·3 min de lecture

La société australienne de développement de médicaments de stade clinique, Noxopharm Limited (ASX : NOX) a annoncé que le Veyonda avait été approuvé pour un passage au deuxième et dernier stade de l’essai clinique NOXCOVID-1, sur les conseils des cliniciens de l’étude.

La première partie de l’essai NOXCOVID-1 incluait 26 patients, et consistait en un bras de traitement à doses croissantes, visant à évaluer la sécurité d’une augmentation de la posologie quotidienne de Veyonda (400, 600, 800, 1 200 et 1 800 mg). La dose de 1 800 mg a été considérée comme suffisamment bien tolérée par les patients présentant une forme modérée de la COVID-19, devenant ainsi la dose privilégiée. La tolérance élevée du médicament chez les patients présentant une fonction pulmonaire très affaiblie démontre encore davantage la sécurité du Veyonda chez les patients atteints d’une forme sévère de la maladie.

Le PDG de Noxopharm, le Dr Graham Kelly, a déclaré : « La puissance élevée du Veyonda dans le blocage de la libération des cytokines, à partir de tissus endommagés, observée en laboratoire nous avait obligés à adopter une approche particulièrement prudente et méthodique lors de la toute première utilisation chez des patients présentant une fonction pulmonaire affaiblie. Nous pouvons désormais considérer que le Veyonda, malgré sa puissance, est bien toléré à une dose dont nous estimons qu’elle sera thérapeutique. »

La deuxième partie de l’essai NOXCOVID-1 débute désormais avec le recrutement d’un minimum de 10 à 15 patients présentant un dysfonctionnement pulmonaire modéré à sévère. Les patients seront traités sur une durée pouvant aller jusqu’à 14 jours, et recevront une dose quotidienne de 1 800 mg de Veyonda.

Noxopharm est déterminée à poursuivre son programme NOXCOVID, pour deux raisons principales : Malgré l’arrivée des vaccins contre la COVID-19, des informations émergent concernant de nouvelles souches mutantes du virus, ce qui annonce probablement la nécessité à long terme de traitements efficaces pour les patients COVID-19 qui continuent de développer des dommages pulmonaires à long terme, et présentent un risque élevé de choc septique.

La pandémie actuelle ne représente qu’une faible proportion des patients qui décèdent chaque année d’un choc septique. Même lorsque la pandémie aura reculé, la nécessité demeurera d’un traitement continu, efficace et sûr contre le choc septique.

À propos de Noxopharm

Noxopharm est une société australienne de développement de médicaments d’oncologie, de stade clinique, qui possède des bureaux à Sydney et New York. La société, axée principalement sur le développement du Veyonda, est l’actionnaire majoritaire de Nyrada Inc., société de développement de médicaments non oncologiques.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210318005815/fr/

Contacts

Jane Byram
SCORR Marketing
+1 512-626-2758
jane@scorrmarketing.com