Publicité
La bourse ferme dans 5 h 1 min
  • CAC 40

    8 138,71
    +32,93 (+0,41 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 028,05
    +19,88 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    38 503,69
    +263,71 (+0,69 %)
     
  • EUR/USD

    1,0694
    -0,0010 (-0,10 %)
     
  • Gold future

    2 331,30
    -10,80 (-0,46 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 089,05
    +150,55 (+0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 430,36
    +6,26 (+0,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,96
    -0,40 (-0,48 %)
     
  • DAX

    18 185,62
    +47,97 (+0,26 %)
     
  • FTSE 100

    8 090,53
    +45,72 (+0,57 %)
     
  • Nasdaq

    15 696,64
    +245,33 (+1,59 %)
     
  • S&P 500

    5 070,55
    +59,95 (+1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    38 460,08
    +907,92 (+2,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 201,27
    +372,34 (+2,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,2442
    -0,0010 (-0,08 %)
     

L’escalade de violence continue à Gaza, contrariant l’espoir d’une trêve

SAID KHATIB / AFP

Après trois jours d’attaques et de représailles entre les forces israéliennes et le Jihad islamique, et quelques heures d’accalmie dans la nuit de jeudi à vendredi, le groupe armé palestinien – classé “organisation terroriste” par Israël, l’Union européenne (UE) et les États-Unis – a repris les hostilités vendredi midi, en tirant des dizaines de roquettes vers l’État hébreu.

“Pour la première fois depuis le début de cette nouvelle confrontation, le Jihad islamique a tiré des roquettes en direction de Jérusalem”, précise Arab News. Cité par le quotidien saoudien, le groupe armé a affirmé qu’il n’y avait pas de “lignes rouges” et que cibler la Ville sainte était “un message important destiné à faire comprendre que ce qui se passe à Jérusalem n’est pas déconnecté de Gaza”.

Israël a immédiatement répliqué en lançant plusieurs raids aériens sur Gaza, aux cours desquels un nouveau chef militaire du Jihad islamique a été tué – portant à six le nombre de hauts responsables du groupe armé éliminés par Tsahal ces quatre derniers jours.

Les violences de cette semaine ont déjà fait “33 morts, dont plusieurs enfants, et plus de 110 blessés” côté palestinien, et un mort en Israël, rapporte Al-Jazeera. Selon Tsahal, l’opération lancée mardi par les forces israéliennes était déjà une riposte aux tirs de roquettes essuyés la semaine dernière par l’État hébreu, après la mort dans une prison israélienne de Khodr Adnane, un responsable du Jihad islamique en grève de la faim.

Désaccords au sein du Jihad islamique

La mort d’un nouveau chef militaire “est un coup dur” pour le groupe armé et “sape encore plus l’espoir d’un cessez-le-feu”, observe The Times of Israel. L’Égypte, médiateur traditionnel entre les belligérants, ne ménage pas ses efforts pour obtenir une trêve.

PUBLICITÉ

Le regain de violence observé vendredi ne facilite pas les pourparlers mais “un responsable palestinien proche des négociations” a assuré à la BBC que l’Égypte avait “présenté dans la soirée une nouvelle proposition de cessez-le-feu, actuellement à l’étude”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :