La bourse est fermée

L’effet immunisant de la chloroquine mis à mal par une nouvelle étude

“Nous ne sommes pas en mesure d’apporter la moindre preuve de l’effet protecteur de l’hydroxychloroquine contre le covid-19”. La conclusion de l’étude d’un groupe d’experts internationaux des pathologies rhumatismales est sans appel. Selon eux, le suivi d’un traitement au Plaquenil — le nom commercial de l’hydroxychloroquine — n’a pas d’effet immunisant contre le coronavirus. Pour arriver à cette conclusion, l’Alliance internationale de rhumatologie a compilé dans un registre les données médicales fournies par 110 patients atteints du coronavirus et souffrant parallèlement de maladies auto-immunes (lupus, polyarthrite rhumatoïde, rhumatismes psoriasique...).

Parmi les participants à l’étude — 70% de femmes, 18% âgés de 65 ans et plus — vingt-deux patients prenaient de l’hydroxychloroquine au moment du diagnostic. Traitement de fond des malades du lupus, cet antipaludéen est également prescrit dans le cadre d’autres pathologies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde, mais pas de manière systématique.

Si le nombre limité de patients intégrés à cette étude empêche toutes conclusions définitives, les résultats préliminaires concernant ceux qui prenaient du Plaquenil au moment du diagnostic supposent tout de même que la molécule ne produit pas d’effet préventif contre la contamination. Par ailleurs, moins d’un tiers (6) des 22 patients se sont déclarés guéris à la date du 2 avril, soit une quinzaine de jours après la création du registre. Huit patients ont dû subir une hospitalisation, et, parmi ces derniers, quatre ont été placés sous assistance respiratoire. Le taux de guérison, qui semble plus faible qu’au sein de la population générale, ne permet pas non plus de mettre en évidence une quelconque efficacité de l’hydroxychloroquine en traitement du coronavirus. Cependant, ce faible taux de guérison pourrait s’expliquer par la fragilité accrue des porteurs de maladies auto-immunes, ainsi que la fréquence des affections associées (diabète, obésité, maladies cardio-vasculaires…)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Lhyfe, l'hydrogène 100% vert
La Poste accusée par un syndicat d’avoir caché des millions de masques
Promesse d’embauche : la crise actuelle peut-elle être un motif de rupture ?
Les activités sportives interdites de 10h à 19h à Paris à partir de mercredi
Intelligence artificielle : mais que se passe-t-il dans le cerveau des machines ?