Marchés français ouverture 4 h 45 min
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,06 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,54 (-2,23 %)
     
  • Nikkei 225

    28 746,49
    -5,13 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,1285
    -0,0034 (-0,30 %)
     
  • HANG SENG

    23 870,53
    -209,99 (-0,87 %)
     
  • BTC-EUR

    50 850,99
    +2 345,73 (+4,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 431,87
    -23,54 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     

L’avenir du travail représente un point de désaccord majeur entre les chefs d'entreprise et les employés, selon une nouvelle étude de NTT

·6 min de lecture
  • 79 % des entreprises estiment que les employés préfèrent travailler au bureau alors que seulement 39 % des employés préfèrent travailler dans un bureau à temps plein

  • Par rapport au personnel opérationnel, les PDG sont 41 % plus susceptibles d'être satisfaits de la compétence de leur entreprise en termes de satisfaction des employés

  • 57 % des employés choisissent leur employeur en fonction de l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée

LONDRES, November 09, 2021--(BUSINESS WIRE)--NTT Ltd., fournisseur mondial de technologies et de solutions d'entreprise, publie aujourd'hui l'édition 2021 de son rapport Global Workplace Report. Ce dernier fournit des informations clés sur l'avenir du travail à un moment où les entreprises du monde entier se préparent à la réalité post-pandémique. Le rapport constate que les cadres sont nettement plus satisfaits de la façon dont ils se sont adaptés aux nouvelles normes du travail que leurs employés. Il souligne que les entreprises ont besoin de mieux comprendre ce que les employés attendent de leur lieu de travail dans la nouvelle situation.

La même conscience, des perspectives différentes

Sur la base de 1 146 entretiens dans 23 pays, NTT a constaté que presque tous les répondants pensent que le télétravail crée des difficultés. 82 % des personnes interrogées ont déclaré que cela avait un impact négatif sur les performances de l'entreprise. 81 % des participants sont d'avis que le télétravail est un défi pour les salariés. 63 % des DGRH, déclarent, quant à eux, que le bien-être des employés s'est détérioré durant la pandémie.

Cependant, la connaissance générale du problème ne se traduit pas toujours par une évaluation réaliste des compétences des entreprises. Par rapport au personnel opérationnel, la proportion de PDG plus susceptibles de croire que leur entreprise est très efficace en matière de gestion des heures de travail est de 20 points de pourcentage supérieure, la proportion de PDG plus enclins à croire qu'ils réussiront à prévenir le burn out est de 28 points supérieure, enfin la proportion de PDG plus susceptibles d'être très satisfaits de la compétence de leur entreprise en termes de satisfaction des employés est de 41 points supérieure.

Cet écart de perception souligne un manque criant de confiance des employés, seuls 38 % déclarent que leur employeur valorise pleinement leur santé et leur bien-être. Seulement 23 % déclarent qu'ils aiment vraiment travailler pour leur employeur.

La grande remise en question de l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée

L’étude révèle que les disparités significatives quant à l’attitude des employés envers leurs propres préférences de travail futures sont à l'origine de l'écart de satisfaction entre les employeurs et les employés. Les données de la Voix des Employés (Voice of the Employee, VoE) montrent que les salariés, s'ils ont le choix entre le télétravail, le travail hybride et le travail au bureau, optent pour l'une des trois variantes dans des proportions relativement proches (respectivement 30 %, 30 % et 39 %).

Cette conclusion contredit l’idée partagée par 79 % des entreprises, selon laquelle les employés préfèrent travailler au bureau, car en réalité, les données de la VoE révèlent que seulement 39 % des employés souhaitent travailler au bureau à temps plein.

« À l’heure actuelle, le rapport se concentre uniquement sur le télétravail, mais la réalité des besoins des employés est beaucoup plus compliquée, et tout manquement à l’évaluer et à y répondre avec précision présente un risque sérieux pour les entreprises », commente Alex Bennett, vice-président principal mondial de GTM Solutions chez NTT Ltd. « Ce ne sont pas des besoins à prendre à la légère : nous avons constaté que l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée et le temps nécessaire pour se rendre au travail sont désormais les deux facteurs les plus importants auxquels les gens prêtent attention lorsqu'ils choisissent leur travail. Une très bonne stratégie du personnel et du lieu de travail apporte donc de réels avantages concurrentiels. »

La nécessité de montrer l'exemple en matière de satisfaction des employés

Il est difficile d’agir sur la base d'une idée claire des perspectives des employés par manque de données et de connaissances bien déterminées. En ce qui concerne les priorités en matière de données, 52 % des entreprises concentrent leurs efforts sur la VoE, alors que 54 % privilégient les évaluations en milieu de travail. En dépit de cela, seulement 39 % des entreprises possèdent des programmes de VoE structurés et 37 % utilisent l’analyse des sentiments en temps réel alors que 54 % réalisent des sondages auprès des employés.

L'étude montre également que l'utilisation de telles données pour augmenter la satisfaction des employés dans l'entreprise doit aller bien au-delà de l'amélioration de la qualité de vie au quotidien. Pour 40 % des personnes interrogées, la raison d'être et les valeurs de l’entreprise constituent désormais le troisième facteur le plus important dans le choix d'un emploi. Dans ce domaine, les employés et les chefs d'entreprise sont en phase avec 89 % d'entre eux s'accordant à dire que les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) sont au cœur de l'agenda de l'entreprise.

« Je considère cela comme un appel à déplacer notre réflexion de l'action vers les résultats », conclut Bennett. « Ce qui est important, ce n'est pas ce que nous faisons pour améliorer le lieu de travail, mais comment la main-d'œuvre en profite réellement et une entreprise ne peut pas le savoir si elle ne dispose pas d'une stratégie mature avec laquelle elle peut quantifier l'état d'esprit de ses salariés. Étonnamment, les deux tiers des employés déclarent ne pas encore posséder tous les outils nécessaires au télétravail, et seulement 55 % des entreprises se disent fortement satisfaites par des espaces de bureau équipés pour le travail hybride. Néanmoins, 82 % des entreprises interrogées souhaitent réaménager leurs espaces de bureaux dans les douze prochains mois et créer un environnement propice à l'innovation et aux contacts sociaux. Évidemment, nous sommes conscients dans une certaine mesure que les stratégies de personnel immatures conduisent à l'insatisfaction des employés et que le travail doit être orienté vers les besoins réels des personnes. »

–FIN–

À propos de NTT Ltd.

NTT Ltd. est une entreprise mondiale leader de services technologiques. Sa collaboration avec des organisations du monde entier lui permet d'obtenir des résultats commerciaux en utilisant des solutions technologiques intelligentes. Pour nous, intelligent signifie orienté données, connecté, numérique et sécurisé. Nos actifs globaux et nos capacités intégrées dans la pile des TIC fournissent des offres uniques en matière de réseaux qui s'ouvrent sur le cloud, le cloud hybride, les centres de données, la transformation numérique, l'expérience client, le lieu de travail et la cybersécurité. En tant que fournisseur mondial de TIC, nous employons plus de 40 000 personnes dans un environnement de travail diversifié et dynamique présent dans 57 pays, nous négocions dans 73 pays et fournissons des services dans plus de 200 pays et régions. Ensemble, nous faisons de l'avenir connecté une réalité.

Visitez notre site à l'adresse hello.global.ntt

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20211109006331/fr/

Contacts

Relations avec les médias :
Meghan Marks
Hotwire for NTT Ltd.
ntt@hotwireglobal.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles