La bourse ferme dans 2 h 23 min
  • CAC 40

    6 116,89
    +69,58 (+1,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 565,65
    +26,77 (+0,76 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0529
    -0,0058 (-0,55 %)
     
  • Gold future

    1 823,30
    -1,50 (-0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    19 894,39
    -390,98 (-1,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    458,29
    -3,51 (-0,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,36
    +1,79 (+1,63 %)
     
  • DAX

    13 284,34
    +98,27 (+0,75 %)
     
  • FTSE 100

    7 348,74
    +90,42 (+1,25 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2206
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Comment l’assureur contribue à réduire la facture chez le carrossier

Image © Images Distribution/NEWSCOM/SIPA

Soucieux d’écologie comme d’économie, les carrossiers retrouvent le goût de la réparation et de la pièce d’occasion. Manière de contenir la hausse des assurances et de préserver le pouvoir d’achat de l’automobiliste.

Quand un automobiliste fait jouer son assurance, il débourse le montant de la franchise et s’en remet à son assureur pour régler la totalité de ce qui est dû au carrossier. Ce n'est qu’en comparant le montant de ce qu'il a payé avec le coût réel des réparations qu’il se félicite de s'en tirer à si bon compte. L’automobiliste développe alors un sentiment d'impunité, qui le conforte dans l’illusion que son portemonnaie est à l’abri de la hausse des coûts de la réparation : peu importe que le carrossier facture toujours plus cher ses services, du moment que c'est l'assureur qui paie.

Les pièces représentent la moitié de la facture de réparation

Cette attitude conduit l'automobiliste à oublier que le montant de la prime d’assurance (ou de la cotisation à sa mutuelle) augmente en même temps que le coût de la main d’œuvre chez le carrossier, du prix des pièces détachées et de l’énergie. Le gaz et l’électricité que dévorent les cabines de peinture ? “Leurs prix ont augmenté de 49 % et de 50 % respectivement depuis le début de l’année”, témoigne un professionnel du secteur, qui n’a d’autre choix que de répercuter cette inflation sur ses tarifs. Forcément, les primes et les cotisations s’en ressentent.

Lire aussi

Pour autant, “les pièces de rechange pèsent encore la moitié, au moins, du montant de la facture chez le carrossier”, rappelle David Thévenot, Responsable Service Technique Auto Covéa. C’est l’une des conséquences de la réglementation française qui accorde à nos constructeurs nationaux un monopole sur la distribution des pièces dont ils détiennent les droits et les dessins. Résultat, les qui peuvent faire jouer la concurrence. Car ils ont le choix de préférer des pièces “de qualité équivalente” nettement moins chères. La seule différence ? L’absence de l’estampille du constructeur auto.

Convaincre carrossiers et experts de favoriser la réparation et la pièce d’occasion, plutôt que le remplacement à neuf

Dans ce contexte d'inflation galopante, les rencontres prof[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles