La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 603,08
    -6,26 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    15 215,70
    +94,02 (+0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    28 708,58
    -546,97 (-1,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,1631
    -0,0022 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    26 017,53
    -118,49 (-0,45 %)
     
  • BTC-EUR

    54 081,10
    -3 015,80 (-5,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 490,38
    -44,27 (-2,88 %)
     
  • S&P 500

    4 549,78
    +13,59 (+0,30 %)
     

Ce dispositif médical qui pourrait bientôt être mieux remboursé

·1 min de lecture

Se mettre devant un écran pour une consultation médicale est une pratique de plus en plus courante. Et pour aller plus loin dans ce dispositif, il y a ce que l’on appelle la télésurveillance. Elle permet à des patients atteints de maladies chroniques d’être suivis via des objets connectés comme un tensiomètre, un oxymètre de doigt ou encore un lecteur de glycémie. Dès 2018, une expérimentation baptisée Étapes a permis à l’Assurance maladie de prendre en charge la télésurveillance pour cinq pathologies chroniques : diabète, insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, insuffisance respiratoire et prothèses cardiaques implantables à visée thérapeutique. La fin de l’expérimentation est programmée pour le 31 décembre 2021 mais devrait être prolongée de quelques mois.

L’allongement de ce délai doit permettre d’éviter qu’il y ait un trou entre l’expérimentation et la généralisation du dispositif figurant dans le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2022 et qui doit être présenté en conseil des ministres ce jeudi 7 octobre. Le texte prévoit en effet que ce dispositif soit ouvert à l’ensemble du territoire sans distinction. “Quelle que soit la pathologie dont souffre le patient, le dispositif sera pris en charge. Les professionnels de santé qui récolteront ces données seront également rémunérés”, précise le cabinet du ministère de la Santé. Un budget de 22 millions d’euros est prévu pour cette mesure en 2022 et une montée en charge est programmée en 2023, avec (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pass sanitaire : le dispositif de révocation d’un QR Code frauduleux fait un flop
Voici les 10 département qui devraient tester le nouveau protocole sanitaire à l’école
Royaume-Uni : l'armée va être déployée pour faire face à la pénurie de carburants
Attention aux faux agents d’Enedis qui prétendent relever le compteur Linky
L'île Maurice rouverte aux voyageurs internationaux, soulagement pour 100.000 familles qui "dépendent du tourisme pour vivre"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles