La bourse ferme dans 4 h 37 min
  • CAC 40

    6 672,93
    -0,17 (-0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 162,43
    +11,03 (+0,27 %)
     
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1665
    +0,0046 (+0,40 %)
     
  • Gold future

    1 778,20
    +12,50 (+0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    53 245,95
    +383,23 (+0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 449,03
    -2,60 (-0,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,42
    +0,98 (+1,19 %)
     
  • DAX

    15 497,68
    +23,21 (+0,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 209,55
    +5,72 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    29 215,52
    +190,06 (+0,65 %)
     
  • HANG SENG

    25 787,21
    +377,46 (+1,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,3830
    +0,0103 (+0,75 %)
     

L’Assemblée vote la défiscalisation des pourboires en 2022 et 2023 jusqu'à 2.000 euros de salaire

·1 min de lecture

Exonérer d'impôt sur le revenu et de cotisations sociales les pourboires versés aux salariés. La proposition du député Modem des Yvelines, Jean-Noël Barrot, reprise à son compte par le Président Emmanuel Macron, a bien été validée par l'Assemblée nationale, mardi 12 octobre, en 1ère lecture du projet de loi de finances (PLF) pour 2022. Les élus ont voté la défiscalisation des pourboires versés par carte bancaire en 2022 et 2023, notamment pour les salariés de l'hôtellerie et la restauration, une mesure fustigée par la gauche qui réclame une augmentation des salaires.

Dans le détail, sont concernés "les pourboires que les salariés perçoivent, directement ou indirectement de la part des clients avec lesquels ils sont en contact, au cours des années 2022 et 2023, à la condition que les salariés à qui ces sommes sont remises perçoivent, au titre des mois civils concernés, une rémunération n’excédant pas (...) le salaire minimum de croissance majoré de 60 %". Deux principaux changements sont à souligner par rapport à l'amendement adopté une semaine plus tôt en Commission des finances. Tout d'abord la durée de la défiscalisation, portée d'un à deux ans. Surtout, et alors que la mesure prévoyait à l'origine de limiter l'exonération à 20% de la rémunération brute du salarié, celle votée dans l'Hémicycle est cantonnée aux seuls salariés percevant moins de 1,6 Smic, soit environ 2.011 euros net.

>> A lire aussi - Impôt sur le revenu : voici le barème qui s’appliquera en 2022

Avec cet amendement, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prélèvement à la source : définition, fonctionnement et montant
Box internet : profitez d’une offre exclusive fibre ou ADSL à moins de 17 euros par mois
Ardennes : le bailleur du département met en garde contre les arnaques aux faux prestataires
Crowdfunding : comment sécuriser votre mise sur les prêts verts et immobiliers
Il mise moins de 2 euros et touche le jackpot au casino

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles