Marchés français ouverture 4 h 6 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 574,97
    +608,96 (+2,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    29 307,16
    +326,95 (+1,13 %)
     
  • BTC-EUR

    38 458,45
    +392,79 (+1,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    928,03
    -5,11 (-0,55 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

L’armée de terre se mobilise pour gagner la bataille du recrutement

·2 min de lecture

Campagne de com et site Web optimisé: pour attirer les jeunes, les forces terrestres musclent leur méthode d’embauche.

Covid ou non, pas question de relâcher l’effort. Après les 26.000 recrutements effectués en 2020, le ministère des Armées, fort d’un budget en augmentation d’1,7 milliard d’euros, vise encore 27.000 embauches cette année, dont 23.000 militaires. Comme d’habitude, c’est l’armée de terre qui concentre l’essentiel des besoins, avec 16.000 embauches prévues, un chiffre proche du record de 2016. "Nous devons maintenir ce niveau de recrutements jusqu’en 2025, ce qui est un vrai défi, explique le général Rémi Seigle, patron du recrutement à la direction des ressources humaines de l’armée de terre. Nous étions plutôt autour de 13 000 recrutements par an en 2015."

Peu de candidats

Si l’objectif est si difficile à tenir, c’est que les candidats ne se bousculent pas au portillon. Sur les 165.000 jeunes qui s’inscrivent chaque année sur le site Sengager.fr, seuls 38.000 d’entre eux se rendent réellement dans un des 105 centres d’information et de . Entre les abandons, les inaptitudes médicales et les dossiers écartés après l’enquête de sécurité, il ne reste qu’un peu plus de 16.000 candidats… Soit à peu près les besoins de l’armée de terre. "Recruter de jeunes Français prêts à s’engager pour leur pays est le premier défi de l’armée de terre", reconnaissait le général Thierry Burkhard, chef d’état-major de l’armée de terre, à l’Assemblée nationale en octobre.

Lire aussi

L’institution s’est donc mise en ordre de bataille. Le site Sengager.fr a été refondu, avec la possibilité de prendre rendez-vous avec un recruteur sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Les candidats peuvent désormais discuter en ligne avec une quarantaine d’"ambassadeurs du recrutement", des soldats volontaires qui partagent leur expérience: pilote de char Leclerc ou d’hélicoptère, opérateur des forces spéciales, infirmière, soldat du génie, etc. Une grande campagne de communication a aussi été lancée à l’automne 2020, avec 80 spots très courts de 6 à 10 secondes, au cœur de l’action, diffusés en ligne en fon[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi