Marchés français ouverture 8 h 15 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,0176
    -0,0074 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 856,46
    -92,73 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Et si l’appli Yuka affichait la réponse du fabricant en cas de mauvaise note ?

Un rapport d’information du Sénat propose plusieurs pistes pour améliorer les applications de notation des produits, comme Yuka. Parmi elles, permettre à un fabricant d’afficher ses observations à une mauvaise note.

Comme nombre de Françaises et Français, peut-être faites-vous désormais vos courses le smartphone à la main, pour scanner les codes-barres et savoir ce que contient tel ou tel produit. Yuka est certainement l’application la plus connue du secteur : elle évalue un aliment ou un produit cosmétique avec une note sur 100 et un code couleur explicite.

Ces outils sont aujourd’hui très courants dans le secteur de l’alimentation et dans le domaine de la beauté. Parfois questionnés sur leur exactitude et leur impartialité, mais aussi dénoncés par les industriels dont les produits sont auscultés, ces outils font pourtant des émules. Des initiatives sont imaginées pour les produits chimiques et pour l’impact écologique.

yuka-app
yuka-app

Ces développements ne sont pas vus d’un mauvais œil par le législateur. Mais ce secteur mériterait un meilleur encadrement des applis de notation, avec l’établissement de bonnes pratiques pour éviter d’éventuels errements. C’est en tout cas le sens des propositions formulées par la commission des affaires économiques du Sénat.

Permettre à un fabricant de répondre à une mauvaise note

Dans un rapport d’information partagé le 29 juin,

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles