La bourse ferme dans 6 h 48 min
  • CAC 40

    6 417,55
    -152,64 (-2,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 038,26
    -92,58 (-2,24 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1716
    -0,0015 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 754,50
    +3,10 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    38 486,32
    -2 973,72 (-7,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 124,53
    -101,00 (-8,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,77
    -1,20 (-1,67 %)
     
  • DAX

    15 146,41
    -343,76 (-2,22 %)
     
  • FTSE 100

    6 854,60
    -109,04 (-1,57 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,93 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 099,14
    -821,62 (-3,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3680
    -0,0058 (-0,42 %)
     

L’appel à l’aide d’une femme dont l’appartement est envahi par les rats

·2 min de lecture

Une habitante de Châlons-en-Champagne (Marne) a été contrainte d'emménager avec son petit-ami. Depuis plusieurs semaines, les rats ont envahi son appartement, sans que son bailleur ne l'aide à dératiser les lieux.

Nora, 41 ans, a été délogée de son appartement de Châlons-en-Champagne, dans la Marne. Depuis le début du mois de septembre, elle ne se sent plus du tout chez elle dans son logement de 54m2 : les rats ont pris possession des lieux, raconte-t-elle à nos confrères de France 3 Grand Est. Les rongeurs parviennent à s’immiscer chez elle en passant par "les parties communes" de son immeuble, puis "sous la porte" d’entrée.

Le bruit et la présence humaine rendent les rats discrets dans la journée. Mais lorsque Nora s’absente quelques heures, elle craint l’état dans lequel elle va retrouver son appartement. "Les rats ont mangé les fils de ma télévision", confie-t-elle. Elle a aussi constaté la présence de déjections sur son canapé, que les rongeurs n’ont pas hésité à grignoter. "Les meubles sont abîmés", se plaint-elle. Effrayée par leur présence, que l’installation de pièges n’est pas parvenue à enrayer, cette locataire a été contrainte d’emménager chez son petit-ami.

>> A lire aussi - Rats, punaises de lit, mérules... les nuisibles attaquent ! Et ça va coûter cher

Le bailleur de Nora, Nova habitat, est au courant de sa situation, assure-t-elle. Mais il n’a pas réagi, explique cette mère de famille au RSA. "Personne ne prend en compte ce que je vis", désespère-t-elle. Le bailleur aurait en effet indiqué à sa locataire "que ce n’est pas son problème". Il l’aurait également invitée à désinfecter elle-même son appartement ainsi qu’à "faire venir des dératiseurs". "Non, ce n’est pas à moi (...) 

Cliquez ici pour voir la suite

La préfecture du Rhône lève l'obligation de pass sanitaire dans les centres commerciaux
Toulouse : un enseignant suspendu après avoir diffusé une vidéo complotiste
Covid-19 : des enfants de moins de 12 ans vaccinés par erreur en Bretagne
Réformes sociales : le plan colossal de Joe Biden à l’heure des négociations
Echangée à la naissance, elle demande trois millions d'euros d'indemnisation

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles