La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 038,58
    +215,23 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,1777
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 802,60
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    27 358,57
    -243,98 (-0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    779,32
    -14,41 (-1,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,02
    +0,11 (+0,15 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 828,00
    +143,40 (+0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 409,63
    +42,15 (+0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3752
    -0,0016 (-0,12 %)
     

L'Égypte commence à livrer du carburant à Gaza

L'Égypte a entamé ce mercredi la livraison d'un million de litres de carburant aux deux millions de Gazaouis, qui ne disposent plus que de deux heures de courant par jour, a indiqué un responsable palestinien.

Ce "million de litres de carburant égyptien va être transporté par 22 camions via le terminal de Rafah", la seule ouverture de Gaza sur le monde qui ne soit pas tenue par Israël, a indiqué à l'AFP Waël Abou Omar, responsable palestinien au point de passage de Rafah. Il sera directement acheminé vers l'unique centrale électrique de l'enclave côtière, à l'arrêt faute de fuel depuis deux mois et "sous 24 heures, la centrale électrique recommencera à fonctionner", a indiqué l'Autorité de l'énergie à Gaza.

Depuis qu'Israël a réduit ses livraisons d'électricité à Gaza lundi, l'ONU et les humanitaires ne cessaient de mettre en garde contre un "effondrement total" de la petite enclave palestinienne soumise depuis dix ans à un sévère blocus.

Vive préoccupation 

À Gaza, ravagée par les guerres et la pauvreté, l'alimentation en électricité est une préoccupation primordiale dans l'enclave en bordure du désert, a fortiori en plein ramadan et durant l'été.

En trois jours, Israël a réduit d'une trentaine de mégawatts l'approvisionnement des lignes électriques alimentant la bande de Gaza. L'État hébreu explique avoir pris cette décision parce que l'Autorité palestinienne...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles