Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,42 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    +15,10 (+0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 128,55
    +89,04 (+0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    -2,04 (-2,60 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0015 (+0,12 %)
     

L’Allemagne a basculé en récession en 2023, l’économie plombée par l’industrie et l’énergie

Image/Pixabay

L'Allemagne bascule dans le rouge. Le produit intérieur brut (PIB) allemand a chuté de 0,3% en 2023, plombé par la crise du secteur industriel qui souffre des coûts de l'énergie et de difficultés à l'export, a indiqué lundi l'institut Destatis. Ce recul attendu du PIB de la première économie européenne succède à une croissance de 1,8% en 2022, selon des données corrigées des variables de prix. Au dernier trimestre 2023, le PIB est estimé en recul de 0,3% par rapport au trimestre précédent, selon une estimation préliminaire de Destatis.

En données corrigées des variables de calendrier et de prix, le PIB annuel chute de 0,1%. Ces résultats sont toutefois un peu meilleurs que les prévisions du gouvernement et du FMI, qui prévoyaient respectivement une chute de 0,4% et de 0,5% durant l'année. «L'évolution économique globale a marqué le pas dans un environnement toujours marqué par les crises, notamment la crise énergétique et les tensions géopolitiques», a commenté Ruth Brand, la présidente de l'institut Destatis. L'économie allemande a été plombée durant toute l'année par la crise de son puissant secteur industriel, qui représente environ 20% de la richesse produite dans le pays.

La production reste inférieure de plus de 9% à son niveau d'avant la pandémie, près de quatre ans après le début de la pandémie de Covid-19, en raison d'une conjonction de facteurs. Le secteur a été d'abord plombé tout au long de l'année par une demande intérieure atone, en raison de l'inflation et des hausses (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une streameuse américaine utilise un double virtuel, elle gagne 34 000 dollars en 24 heures !
Argentine : il est désormais possible de payer son loyer…. en viande ou en briques de lait
JO de Paris 2024 : quel sera l’impact sur l’économie française ?
La chronologie des médias ne freinerait pas l’arrivée de ces films en streaming
Voici les monuments français qui ont attiré le plus de touristes en 2023