La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,2067
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    42 322,89
    +2 800,08 (+7,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 020,57
    +32,47 (+3,29 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

L’aéroport de Roissy n’aura pas son terminal T4

·2 min de lecture

Le gouvernement a décidé d'abandonner le projet controversé d'extension de l'aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle, "obsolète" à l'heure de la lutte contre le réchauffement climatique, a annoncé jeudi la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili au journal Le Monde. Le gouvernement a demandé au gestionnaire des aéroports de Paris, Groupe ADP, dont l'État est l'actionnaire majoritaire, "d'abandonner son projet et de lui en présenter un nouveau, plus cohérent avec ses objectifs de lutte contre le changement climatique et de protection de l'environnement", a déclaré Mme Pompili au quotidien.

Ce projet passait par la construction à l'horizon 2037 d'un quatrième terminal, pour augmenter la capacité de l'équipement de 40 millions de passagers par an et porter les capacités de l’aéroport à 120 millions de passagers. Mme Pompili a estimé que "c'est un projet obsolète, qui ne correspondait plus à la politique environnementale du gouvernement et aux exigences d’un secteur en pleine mutation, tourné vers l'avion vert de demain". Ce chantier colossal au coût estimé entre 7 et 9 milliards d'euros, repoussoir de nombre d'associations de défense de l'environnement et d'élus locaux, ne sera donc pas lancé.

À lire aussi — Les 10 aéroports les plus fréquentés en 2020

Selon Le Monde, "le gouvernement demande désormais à Groupe ADP de proposer un tout autre projet, qui ne sera pas centré sur l'accroissement des capacités de Roissy". "Nous aurons toujours besoin des avions, mais il s'agit d'être dans une utilisation plus raisonnée de l'aérien, et d'atteindre une baisse des émissions de gaz à effet de serre du secteur", selon Mme Pompili. Cette annonce intervient au lendemain de la présentation par le gouvernement de son projet de loi "climat et résilience" issu des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, un texte vivement critiqué pour son "manque de muscle" par une partie de la gauche et des ONG.

Le projet du nouveau terminal "T4" avait déjà subi un revers (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment Amazon va changer son offre alimentaire et s'associer avec Monoprix
En 2020, les aéroports européens sont revenus à leurs niveaux de trafic de 1995
La PDG de Bumble Whitney Wolfe Herd est la plus jeune femme à introduire une entreprise en Bourse
Disney continue à grossir dans le streaming et se rapproche de Netflix
Plusieurs enquêtes fédérales américaines visent GameStop pour soupçons de manipulation