La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    41 414,89
    +368,94 (+0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

L’étonnante activité de la première entreprise privée de Cuba

·1 min de lecture

Déguisé en épervier et imitant parfaitement son cri, un drone fait fuir les oiseaux de l'aéroport : c'est la première expérience d'entreprise privée à Cuba, en attente d'une loi autorisant ces initiatives dans le pays communiste.

De loin, on pourrait s'y tromper. Joli plumage, de grandes ailes qui s'étendent sur un 1,30 mètre de long, des piaillements plus vrais que nature... et une capacité de vol en autonomie d'une heure.

Si une partie des pièces sont chinoises, 80% des matériaux sont fabriqués de manière artisanale sur l'île, par des Cubains passionnés qui produisent ainsi des drones moins chers que ceux loués aux compagnies étrangères.

Monter son entreprise à Cuba, pays sous embargo américain depuis 1962, miné par la bureaucratie et une certaine méfiance envers le secteur privé, est une vraie épreuve.

"On s'est entêtés, on voulait relever ce défi", confie à l'AFP Ernesto Aragon, 50 ans, l'un des membres d'AlaSoluciones, qui compte cinq ingénieurs et trois techniciens.

Leur terrain d'entraînement ? Quelque part entre les champs de riz et d'ail, à San Nicolas de Bari, bourgade rurale de 20.000 habitants à 70 kilomètres au sud-est de La Havane.

L'aventure a commencé en 2017, dans le garage de la maison d'Ernesto où est garée la Ford Fairlane de 1958, couleur chocolat, qui leur sert à la fois de transport, bureau et atelier quand ils font voler un drone.

Désormais, l'État cubain lui-même fait appel à leurs services, pour survoler des champs, inspecter des conduits de gaz, des pylônes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La santé rapporte gros (et c’est moins risqué) : le conseil Bourse du jour
L'ex-directeur artistique de Lanvin et figure de la mode, Alber Elbaz, est mort
Apple : une nouvelle règle sur la protection des données provoque la fureur Facebook
5G : l’installation d’une antenne Free Mobile dans la Calvados provoque la colère des habitants
Super League : une célébrissime marque de bière trolle les 12 géants du foot européen