Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 653,31
    -94,11 (-0,24 %)
     
  • Nasdaq

    17 585,89
    +242,34 (+1,40 %)
     
  • Nikkei 225

    38 876,71
    -258,08 (-0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0810
    +0,0065 (+0,61 %)
     
  • HANG SENG

    17 937,84
    -238,50 (-1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 376,38
    +1 204,34 (+1,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 427,90
    +32,86 (+2,35 %)
     
  • S&P 500

    5 415,23
    +39,91 (+0,74 %)
     

L’étoile jaune, un symbole infamant pour les juifs qui ne date pas (du tout) du nazisme

L’ambassadeur israëlien, Gilad Erdan a arboré une étoile jaune au Conseil de sécurité de l’ONU.
MICHAEL M. SANTIAGO / Getty Images via AFP L’ambassadeur israëlien, Gilad Erdan a arboré une étoile jaune au Conseil de sécurité de l’ONU.

HISTOIRE - Une étoile jaune sur laquelle est écrit « Never again », « plus jamais » en français. Voici ce qu’a décidé de porter Gilad Erdan, l’ambassadeur d’Israël, lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU qui s’est tenue lundi 30 octobre, comme vous pouvez le voir ci-dessous. « Comme mes grands-parents, et les grands-parents de millions de juifs, à partir d’aujourd’hui, mon équipe et moi porteront des étoiles jaunes. Nous porterons cette étoile jusqu’à ce que vous vous réveilliez et condamniez les atrocités du Hamas et exigiez la libération immédiate de nos otages », a-t-il expliqué.

Un symbole qui fait référence à l’étoile dont le port était imposé aux juifs par le régime de l’Allemagne nazie. Mais rendre obligatoire un signe distinctif aux juifs en Europe remonte bien plus loin que l’horreur du nazisme des années 1930 et 1940.

Avant l’étoile, il y avait la rouelle

On peut à ce titre évoquer le Moyen-Âge, et plus précisément le XIIIe siècle. En 1215, le pape Innocent III convoque le quatrième concile de Latran. Il y est décidé que les juifs, comme les musulmans d’ailleurs, porteront désormais un signe distinctif sur leurs vêtements afin de les différencier des chrétiens. Une mesure qui sera progressivement mise en place dès lors dans les divers pays d’Europe occidentale.

Expulsion des Juifs (portant rouelle à la taille) en 1182. Miniature des Grandes Chroniques de France publiée en 1321. Musée de la Diaspora, Tel Aviv.
Expulsion des Juifs (portant rouelle à la taille) en 1182. Miniature des Grandes Chroniques de France publiée en 1321. Musée de la Diaspora, Tel Aviv.

« En Angleterre, si l’on en croit les sources iconographiques, les juifs devaient porter des morceaux de tissu faisant penser aux Tables de la Loi, aux rouleaux de la Torah », explique au HuffPost, Claire Soussens, professeure à l’Université du Littoral Côte d’Opale, spécialiste de l’histoire des relations entre juifs et chrétiens à la fin du Moyen Âge.

PUBLICITÉ

En France, c’est à la fin des années 1260, sous le règne de Louis IX, également appelé Saint-Louis, que l’on impose aux juifs de porter une rouelle. « C’est un rond de tissu sur le vêtement, plutôt de couleur jaune, mais ça peut être aussi un rond de tissu en deux morceaux, une moitié jaune et une moitié rouge », détaille Claire Soussens.

Cette mesure va perdurer durant plus d’un siècle, même si elle fera l’objet d’exception. « Quand les juifs devaient voyager, ils étaient exemptés du port du signe, parce que ce signe les visibilisait trop et les mettait dans des situations de vulnérabilité », explique l’historienne. En France, c’est avec l’expulsion définitive des juifs, en 1394, que la rouelle est abandonnée.

De la rouelle à l’étoile jaune

Six siècles plus tard, c’est l’arrivée du nazisme en Europe qui va marquer le retour du signe distinctif imposé aux juifs. Cette discrimination antisémite est une idée du ministre de la propagande d’Adolf Hitler Joseph Goebbels. Elle est d’abord mise en application en Pologne à l’automne 1939, où les Nazis obligent les juifs à porter un brassard blanc orné d’une étoile de David bleue. Puis en mai 1941, l’étoile jaune devient obligatoire pour les juifs allemands sur tout le territoire du Reich.

Et la mesure s’étend au fur et à mesure aux territoires occupés, y compris la France à partir du 7 juin 1942. La huitième ordonnance du commandement militaire allemand ordonne à tous les juifs de porter l’étoile jaune « bien visiblement sur le côté gauche de la poitrine » dès l’âge de 6 ans. Ce n’est que le début d’une série de mesures antisémites qui vont s’intensifier jusqu’aux déportations de masse des juifs vers les camps de concentration et d’extermination. Au total, environ six millions de juifs seront assassinés durant l’Holocauste.

Photo prise en 1942 de juifs portant l'étoile jaune internés dans le camp de Drancy en Seine-Saint-Denis, après avoir transité par le stade du Vélodrome d'Hiver à Paris.
AFP Photo prise en 1942 de juifs portant l'étoile jaune internés dans le camp de Drancy en Seine-Saint-Denis, après avoir transité par le stade du Vélodrome d'Hiver à Paris.

Le symbole de l’étoile jaune est revenu à plusieurs reprises dans l’actualité ces dernières années. Il a été détourné en juin 2019 dans une marche contre l’islamophobie. On a aussi pu la voir lors de manifestations contre le pass sanitaire en 2021. Et dernièrement, des étoiles de David taguées au pochoir ont été découvertes sur des immeubles du 14e arrondissement de Paris. La veille déjà, lundi 30 octobre, des tags antisémites avaient été constatés à Saint-Ouen, Saint-Denis et Aubervilliers. Depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas, les actes antisémites sont en très forte hausse en France.

À voir également sur Le HuffPost :

Conflit israélo-palestinien : Comment l’attaque du Hamas a envenimé une vieille fracture française

En Alsace, un portrait de Simone Veil dégradé pendant la nuit, une plainte déposée