Marchés français ouverture 5 h 42 min
  • Dow Jones

    34 548,53
    +318,19 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 632,84
    +50,42 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    29 345,33
    +13,96 (+0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,2069
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    28 637,46
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    46 527,77
    -887,03 (-1,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 459,29
    -12,13 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 201,62
    +34,03 (+0,82 %)
     

L’État touche le pactole grâce aux gains non réclamés de la FDJ

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Jusqu'à présent, ces sommes étaient mises de côté par la Française des jeux.
Jusqu'à présent, ces sommes étaient mises de côté par la Française des jeux.

Une aubaine et une manne financière inespérée. Depuis l'entrée en vigueur de la loi Pacte, en novembre 2019, l'État français n'est plus actionnaire majoritaire de la Française des jeux (FDJ). En cédant 52 % de ses 72 % d'actions aux particuliers et aux salariés du groupe, il a fait coup triple : il reste bénéficiaire de dividendes et destinataire des taxes sur les mises, mais peut également récupérer les lots non réclamés par les parieurs du Loto ou des jeux de pari, rappelle L'Express.

Présentée par le gouvernement d'Édouard Philippe, la loi Pacte ? plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises ? est destinée à faire grandir les entreprises françaises et repenser leur place dans la société. Un pari gagnant pour l'État, qui a engrangé la bagatelle de 70,5 millions d'euros de gains non réclamés en 2020, selon l'hebdomadaire.

Seuls les gains de rang 1 échappent à la réglementation

Jusqu'à présent, ces sommes étaient mises de côté par la Française des jeux dans un fonds dédié aux opérations commerciales ou pour des super tirages, via un fonds cagnotte. Désormais, les gains « oubliés » par les gagnants du Loto, de l'Euromillions, de My Million, de Keno, mais aussi des Lotos Foot, Basket et Rugby sont intégralement reversées dans les caisses de l'État. Seuls les gains de rang 1 de l'Euromillions, du Loto et de My Million échappent à cette réglementation, précise L'Express.

À LIRE AUSSIEuroMillions : le pactole de 210 millions remporté en S [...] Lire la suite