Marchés français ouverture 7 h 15 min
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,40 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,12 (+0,35 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,87 (-0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,2118
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    32 027,14
    +2 268,25 (+7,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     

Audrey Fleurot recadrée par le créateur de “HPI” : “Si vous l’écoutez, elle a tout fait”

·2 min de lecture

Jeudi 13 mai 2021, les scénaristes et créateurs de la série HPI ont accepté de livrer une interview à nos confrères du Point Pop. L’un d’eux, Nicolas Jean, s’est montré quelque peu agacé par l’attitude d’Audrey Fleurot…

Depuis son lancement sur TF1, le 29 avril 2021, la série HPI : haut potentiel intellectuel pulvérise les records d’audience. Eh oui, chaque jeudi soir, ce sont plus de dix millions de téléspectateurs qui se rassemblent devant leur petit écran pour suivre les enquêtes policières menées par Audrey Fleurot. Comme l’indiquent nos confrères du Parisien, il s’agit de la fiction la plus regardée en Europe depuis 15 ans ! Et en France, seules les allocutions officielles d’Emmanuel Macron sont capables de faire mieux. Face à ce succès fulgurant, qui inquiète quelque peu la star du programme, TF1 n’avait d’autre choix que de suivre l’appel des fans… en renouvelant HPI pour une deuxième saison ! Dans leur édition du jeudi 13 mai 2021, nos confrères du Point Pop se sont interrogés sur “les secrets de fabrication d’une série phénomène”. L’occasion de s’entretenir avec les scénaristes et créateurs.

“Ce n’est pas la première fois qu’on me la fait celle-là”

L’idée de HPI vient initialement de Nicolas Jean, dont le fils a été diagnostiqué haut potentiel intellectuel à l’âge de 8 ans. S’il en a aujourd’hui 30, c’est bien de lui que le scénariste s’est inspiré pour créer le personnage de Morgane Alvaro. Et s’il affirme à nos confrères que “les textes sont hyperverrouillés avec les acteurs, le réalisateur et la chaîne” – dans le but de rester le plus fidèle possible à la réalité des personnes HPI – Audrey Fleurot avait, à plusieurs reprises, assuré avoir une grande marge de liberté concernant son rôle, auquel elle a apporté de nombreuses touches personnelles. (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :