Marchés français ouverture 7 h 20 min
  • Dow Jones

    34 033,67
    -265,63 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    14 039,68
    -33,22 (-0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    29 291,01
    -150,29 (-0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,1990
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 436,84
    -201,66 (-0,70 %)
     
  • BTC-EUR

    31 886,06
    -1 978,61 (-5,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    961,10
    -31,37 (-3,16 %)
     
  • S&P 500

    4 223,70
    -22,89 (-0,54 %)
     

"L'été peut devenir un cauchemar" : Karine Lacombe alerte sur un déconfinement trop rapide

·1 min de lecture

Les Français aperçoivent ENFIN le bout du tunnel. Après sept mois de couvre-feu, un peu plus d'un mois de confinement, le président de la République a dévoilé un calendrier de déconfinement progressif. La première étape a eu lieu lundi 3 mai 2021, avec la fin des restrictions de déplacements inter-régionaux, et surtout la fin de l'attestation de sortie. Le 19 mai 2021, le couvre-feu sera repoussé à 21h, les terrasses et lieux culturels pourront rouvrir. Le 9 juin 2021, le couvre-feu sera de nouveau repoussé à 23h, les bars et restaurants pourront rouvrir et les Français pourront retourner dans les salles de sport, avant de voir la levée de toutes les restrictions le 30 juin 2021... si tout se passe bien. Mais ce calendrier pourrait-il être trop rapide ?

Nombreux sont les médecins à tirer la sonnette d'alarme ces derniers jours face à cette stratégie d'Emmanuel Macron et de son gouvernement. Parmi eux, l'infectiologue Karine Lacombe, qui avait déjà alerté sur les risques fin avril 2021 sur France Info. Invitée de Jean-Jacques Bourdin pour son interview du matin jeudi 6 mai 2021 sur BFM TV, l'infectiologue a passé un message au président de la République : "On voit bien que la grosse variable d'ajustement, dans cette équation qui va nous permettre de passer un bon été ou pas, ça va être la vaccination et bien sûr les comportements individuels de chacun, respect des gestes barrières etc..." commence-t-elle.

Selon Karine Lacombe, l'exécutif se montre très confiant alors que les chiffres (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite