La bourse ferme dans 4 h 52 min

L'épidémie de coronavirus en Chine peut-elle sonner le glas de la mondialisation?

1 / 2

L'épidémie de coronavirus en Chine peut-elle sonner le glas de la mondialisation?

L'épidémie liée au nouveau coronavirus, qui perturbe l'approvisionnement des entreprises à travers le monde, a relancé le débat sur la mondialisation des chaînes de production et le besoin de relocaliser les usines. Mais est-ce bien réaliste?

Le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, a été l'un des premiers hommes politiques à lancer mardi un appel aux multinationales pour qu'elles "tirent les conséquences" de l'épidémie, qui a mis plusieurs usines à l'arrêt en Chine et compliqué l'approvisionnement dans d'autres pays.

"L'épidémie du coronavirus est un 'game changer' dans la mondialisation", un événement qui change la donne, a-t-il assuré à la presse au cours d'une visite en Grèce, soulignant "la nécessité impérative de relocaliser un certain nombre d'activités et d'être plus indépendant sur un certain nombre de chaînes de production".

La cheffe économiste de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), Laurence Boone, a pour sa part rappelé le "rôle très important" de la Chine dans l'économie mondiale. "Le fait que les personnes ne puissent pas aller travailler ou qu'elles travaillent moins, que l'on ferme certaines usines ou certains services, on réduit mécaniquement la production", a-t-elle expliqué mardi sur BFM Business. 

Du côté des industriels, l'idée d'une relocalisation, bien aidée en France par les mesures de soutien au secteur, a fait son chemin. "C'est sans doute la fin...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi